American Nightmare 3 : Elections

Réalisation : James DeMonaco

Casting : Frank Grillo, Elizabeth Mitchell, Mykelti Williamson, Joseph Julian Soria, Betty Gabriel, Terry Serpico, Edwin Hodge, Kyle Secor…

Nationalité : Américain 

Genre : Thriller, épouvante, horreur 

Durée : 1h50

Date de sortie : 20 juillet 2016

Bande-annonce : https://youtu.be/MzHLBgYGqc0

Synopsis

Une sénatrice américaine se lance dans la course à l’élection présidentielle en proposant l’arrêt total de la Purge annuelle. Ses opposants profitent alors d’une nouvelle édition de cette journée où tous les crimes sont permis pour la traquer et la tuer…

Mon avis

Un troisième opus aussi bon que le précédent !

Pour tout vous dire, je n’ai pas aimé le premier opus, mais j’avais littéralement adoré le second, alors j’attendais avec une grande impatience cette suite. Et au final, c’est de nouveau un coup de cœur pour moi.

Alors passons à mon avis.

J’avais reproché au premier opus son manque cruel d’approfondissement du concept même de « La Purge », manque comblé avec brio par le second et dans ce troisième opus, il est même encore plus peaufiné, il va plus loin, c’est une très belle surprise. Il parvient à démontrer avec encore plus de force les véritables motivations de cette idée totalement inhumaine, à savoir, se débarrasser de ceux qu’ils considèrent comme les déchets de la société, les pauvres, qui à leur sens affaiblissent leur pouvoir. Mais ici, nous avons d’autant plus de preuves de l’orchestration du gouvernement, qui finalement va utiliser cet événement pour se débarrasser de ses opposants. On peut alors faire le constat encore plus terrible qui règne entre pauvres et riches, alors que la solidarité est ce qui motive les uns, les autres font preuve d’une cruauté sans égale, achetée par leur fortune totalement pourrie. Visuellement, la réalisation de James DeMonaco retransmet à merveille tous ces messages. Alors oui, c’est violent, c’est sanglant, c’est choquant, mais c’est cruellement efficace dans ce que l’on peut comprendre entre les lignes. Les scènes d’actions s’enchaînent, le rythme augmente au fur et à mesure, mais surtout, l’angoisse, ainsi que le stress ne nous lâchent pas une seconde, allant même jusqu’à nous oppresser complètement. J’ai trouvé le casting absolument parfait, avec de nouveau un vrai coup de cœur pour Frank Grillo que j’adore. Mais soulignons que Elizabeth Mitchell, Mykelti Williamson, Joseph Julian Soria et Betty Gabriel viennent parfaitement compléter le tableau.

La fin est incroyablement stressante. Les derniers événements sont terribles, autant par ses scènes choc, que par les derniers rebondissements qu’il nous inflige et par la peur immense que nous ressentons pour nos héros. Le dénouement m’a alors laissée avec quelques larmes, mais surtout avec un sentiment d’espoir énorme !

La semaine en images (18)

Toutes les semaines, je vous ferai découvrir les nouvelles affiches de films, les photos de tournages et autres photos intéressantes !

Une nouvelle photo et une première affiche pour « Wonder Woman ».

De nouvelles affiches personnages pour « Power Rangers ».

Une nouvelle photo pour « Peter et Elliott le Dragon ».

3433920.jpg-r_x_600-f_jpg-q_x-xxyxx

Une nouvelle affiche pour « Ben-Hur ».

5071660.jpg-r_x_600-f_jpg-q_x-xxyxx

Une première photo pour « Ça ».

3160000.jpg-r_x_600-f_jpg-q_x-xxyxx

Une nouvelle affiche pour « Nerve ».

5062280.jpg-r_x_600-f_jpg-q_x-xxyxx

Une nouvelle affiche pour « Deepwater ».

4655690.jpg-r_x_600-f_jpg-q_x-xxyxx

Une première affiche pour « The 9th Life of Louis Drax ».

5059160.jpg-r_x_600-f_jpg-q_x-xxyxx

Une nouvelle affiche pour « Rogue One ».

5049780.jpg-r_x_600-f_jpg-q_x-xxyxx

Une nouvelle affiche pour « Les 7 Mercenaires ».

5065410.jpg-r_x_600-f_jpg-q_x-xxyxx

Une première affiche pour « Cigognes et Compagnie ».

3156880.jpg-r_x_600-f_jpg-q_x-xxyxx

Une nouvelle photo pour « Valérian et la Cité des Mille Planètes ».

1658210.jpg-r_x_600-f_jpg-q_x-xxyxx

Et voilà, ce sera tout pour cette semaine. J’espère que ça vous aura plu et que vous aurez découvert des petites choses sympas !

La semaine en vidéos (17)

Toutes les semaines, je vous ferai partager les nouvelles bandes-annonces, histoire de se faire souffrir mutuellement en attendant les sorties !

La première bande-annonce de « La La Land » a été dévoilée et franchement il a l’air sublime.

Bande-annonce : https://youtu.be/VDMf9m7FXd4

La première bande-annonce de « Quelques Minutes après Minuit » a été dévoilée, c’est juste magique.

Bande-annonce : https://youtu.be/XhGaz8K_U80

La première bande-annonce de « Mechanic Résurrection » a été dévoilée, un film d’action comme je les aime.

Bande-annonce : https://youtu.be/C9FRcSH0ITU

Et voilà, ce sera tout pour cette semaine. J’espère vous avoir donné quelques idées de films à aller voir mes ciné-addict et surtout, que l’attente pour certains, ne sera pas trop longue !

Les DVD qu’il vous faut (17)

Toutes les semaines, je vous ferai partager les sorties DVD de la semaine, parce que pour nous, fans de cinéma, c’est tout aussi important !

Brooklyn 

6465

Synopsis : Dans les années 50, attirée par la promesse d’un avenir meilleur, la jeune Eilis Lacey quitte son Irlande natale et sa famille pour tenter sa chance de l’autre côté de l’Atlantique. À New York, sa rencontre avec un jeune homme lui fait vite oublier le mal du pays… Mais lorsque son passé vient troubler son nouveau bonheur, Eilis se retrouve écartelée entre deux pays… et entre deux hommes.

Divergente 3 : Au-Delà du Mur

6490

Synopsis : Sous le choc, Tris et Quatre doivent fuir et franchir le mur encerclant Chicago. Pour la première fois, ils quittent la seule ville et famille qu’ils aient connues. Mais au delà du mur se trouve un monde hostile qu’ils vont devoir affronter. Tris et Quatre doivent rapidement déterminer en qui ils peuvent avoir confiance alors qu’une bataille menaçant l’humanité toute entière est sur le point d’éclater…

Alors, est-ce que quelques-uns vous tentent mes ciné-addict ? Même si c’est une petite semaine, les deux me font envie, ayant raté « Brooklyn » au cinéma et ayant adoré « Divergente 3 : Au-Delà du Mur » !

Florence Foster Jenkins

Réalisation : Stephen Frears

Casting : Meryl Streep, Hugh Grant, Simon Helberg, Rebecca Ferguson, Nina Arianda, Stanley Townsend, Allan Corduner, Christian McKay…

Nationalité : Britannique, français 

Genre : Biopic, drame, comédie 

Durée : 1h50

Date de sortie : 13 juillet 2016

Bande-annonce : https://youtu.be/HszfdNS0JSc

Synopsis

L’histoire vraie de Florence Foster Jenkins, héritière new-yorkaise et célèbre mondaine, qui n’a jamais renoncé à son rêve de devenir une grande cantatrice d’opéra. Si elle était convaincue d’avoir une très belle voix, tout son entourage la trouvait aussi atroce que risible. Son “mari” et imprésario, St Clair Bayfield, comédien anglais aristocratique, tenait coûte que coûte à ce que sa Florence bien-aimée n’apprenne pas la vérité. Mais lorsque Florence décide de se produire en public à Carnegie Hall en 1944, St Clair comprend qu’il s’apprête à relever le plus grand défi de sa vie…

Mon avis

Un film extrêmement touchant et très positif !

Lorsque j’ai vu la bande-annonce, j’ai tout de suite été attirée par ce film. Et au final, c’est tout simplement un beau coup de cœur, une superbe découverte.

Alors passons à mon avis.

Ce film, c’est avant tout l’histoire vraie d’une femme incroyable, une femme qui a eu une vie extrêmement difficile et qui a décidé de tout faire pour imposer la musique à son époque. Grande mécène, elle a fait des choses incroyables, elle a aidé de nombreuses personnes et elle a décidé de réaliser son rêve de toujours, devenir cantatrice. Et croyez-moi, c’est bien là que réside tout le potentiel comique du film. A chaque fois qu’elle ouvre la bouche pour chanter, impossible de ne pas craquer, c’est fous rires sur fous rires et on ne s’en lasse absolument pas. Cependant, très rapidement, on se rend compte que le fait qu’elle ose absolument tout, sans avoir peur du regard des autres, simplement par passion est exactement ce qui donne toute la profondeur au film. C’est à cet instant qu’il devient incroyablement émouvant, on se sent extrêmement proche de cette femme, les émotions qu’elle dégage, sont tout simplement éblouissantes, elles imposent une ambiance magnifique. Du début à la fin, on est alors totalement investi par ce qui transpire de la réalisation de Stephen Frears qui a fait un travail sublime. Et ce, sans compter sur un casting  bluffant, avec une Meryl Streep au talent époustouflant et un Hugh Grant que j’ai trouvé très juste pour une fois.

La fin est à la fois superbe et extrêmement triste. Les derniers événements mettent en avant l’aboutissement d’un rêve, un instant absolument bouleversant. Puis le dénouement sonne comme un difficile retour à la dure réalité et les larmes ne peuvent alors que couler suite à une telle injustice !