Les sorties du mercredi (144)

Le mercredi c’est jour de sorties, alors il me paraît essentiel de vous présenter les films du jour chaque semaine !

Bumblebee

Bumblebee

Synopsis : 1987. Alors qu’il est en fuite, l’Autobot Bumblebee trouve refuge dans la décharge d’une petite ville balnéaire de Californie. Il est découvert, brisé et couvert de blessures de guerre, par Charlie, une ado qui approche de ses 18 ans et cherche sa place dans le monde. Et quand elle le met en marche, elle se rend vite compte qu’il ne s’agit pas d’une voiture jaune ordinaire.

Bande-annonce : https://youtu.be/ZX9J0H8O89U

Unfriended : Dark Web

Unfriended : Dark Web

Synopsis : Un jeune homme trouve un ordinateur portable et, innocemment, le ramène chez lui. Dans les dossiers, il déniche d’inquiétants fichiers cachés qu’il s’empresse de montrer à ses amis sur Skype. Sans le vouloir, tous se retrouvent dans les tréfonds du Dark Web et découvrent rapidement que quelqu’un les observe et que cet inconnu est prêt à tout pour récupérer son portable et protéger ses secrets.

Bande-annonce : https://youtu.be/ZjxAuhN4gso

Mia et le Lion Blanc

Mia et le Lion Blanc

Synopsis : Mia a onze ans quand elle noue une relation hors du commun avec Charlie, un lion blanc né dans la ferme de félins de ses parents en Afrique du Sud. Tous deux grandissent comme frère et sœur et deviennent vite inséparables. Trois ans plus tard, Charlie est devenu un lion imposant. Mia découvre alors le secret que cache la ferme : son père vend les lions à des « chasseurs de trophées ». Mia n’aura désormais qu’une obsession : sauver Charlie, à tout prix.

Bande-annonce : https://youtu.be/g9zPEy2KaPQ

Au Bout des Doigts

Au Bout des Doigts

Synopsis : La musique est le secret de Mathieu Malinski, un sujet dont il n’ose pas parler dans sa banlieue où il traîne avec ses potes. Alors qu’un des petits cambriolages qu’il fait avec ces derniers le mène aux portes de la prison, Pierre Geitner, directeur du Conservatoire National Supérieur de Musique l’en sort en échange d’heures d’intérêt général. Mais Pierre a une toute autre idée en tête…Il a décelé en Mathieu un futur très grand pianiste qu’il inscrit au concours national de piano. Mathieu entre dans un nouveau monde dont il ignore les codes, suit les cours de l’intransigeante « Comtesse » et rencontre Anna dont il tombe amoureux. Pour réussir ce concours pour lequel tous jouent leur destin, Mathieu, Pierre et la Comtesse devront apprendre à dépasser leurs préjugés…

Bande-annonce : https://youtu.be/ar-aHATNFe8

Pour ma part, j’aimerais voir absolument « Bumblebee » et peut-être « Unfriended : Dark Web » ! Et vous mes ciné-addict, lequel vous tente ?

Suspiria

Réalisation : Luca Guadagnino

Casting : Dakota Johnson, Tilda Swinton, Mia Goth, Chloë Grace Moretz, Lutz Ebersdorf, Jessica Harper, Elena Fokina, Ingrid Caven…

Nationalité : Italien, américain

Genre : Épouvante-horreur

Durée : 2h32

Date de sortie : 14 novembre 2018

Bande-annonce : https://youtu.be/Jv43Pxeoir0

Synopsis

Susie Bannion, jeune danseuse américaine, débarque à Berlin dans l’espoir d’intégrer la célèbre compagnie de danse Helena Markos. Madame Blanc, sa chorégraphe, impressionnée par son talent, promeut Susie danseuse étoile. Tandis que les répétitions du ballet final s’intensifient, les deux femmes deviennent de plus en plus proches. C’est alors que Susie commence à faire de terrifiantes découvertes sur la compagnie et celles qui la dirigent…

Mon avis

Un film très particulier mais passionnant !

Voilà un film qui a su grandement m’intriguer par sa bande-annonce et autant dire que j’ai passé un moment très spécial.

Alors, passons à mon avis.

« Mort aux autres mères ! »

Plus jeune, peut-être trop d’ailleurs, j’ai vu l’original signé Dario Argento, il ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable, si ce n’est que je n’y avais absolument rien compris et que je l’avais déjà trouvé très bizarre. Bon, pour cette nouvelle version, j’ai au moins compris le film, enfin je crois, mais très honnêtement et sans langue de bois, c’est sûrement le film le plus étrange que j’ai pu voir. Pour tout vous dire, je suis presque incapable de dire si j’ai aimé ou non, c’est tellement particulier, tellement fou, qu’il vous laisse dans un état d’esprit tout aussi mitigé, mais dans tous les cas, il ne vous laissera pas indifférent. En revanche, une chose est sûre, il est vraiment captivant, même si vous ne savez pas exactement où on vous emmène, dès les premières minutes, quelque chose d’indescriptible retient votre attention, pour ne plus vous lâcher une seconde. Je pense que c’est avant tout l’ambiance qui fait toute la différence, oppressante, angoissante, elle vous submerge, vous tient entre ses griffes, pour vous mettre presque mal à l’aise, mais l’intensité qui s’en dégage est extraordinaire. Notons également que cet univers qui tourne autour de la danse, y est pour beaucoup aussi, surtout si comme moi, vous êtes attachés à cet art, il vous fera d’autant plus vibrer, à travers ses chorégraphies d’une puissance époustouflante. On peut saluer le travail de réalisation de Luca Guadagnino, qui encore une fois, fait preuve d’un talent hors du commun, fournissant un visuel tout simplement sublime, là encore très artistique, presque expérimental même. Il faut absolument souligner l’extrême violence de nombreuses scènes, ce qui ressort d’ailleurs à l’image, avec ces multiples teintes de rouge, qui sont omniprésentes, tel un fil conducteur. Âmes sensibles, abstenez-vous, j’ai pourtant le cœur ben accroché en la matière, mais sachez que même moi, j’ai trouvé certains passages quasiment insupportables, c’est très gore, très spectaculaire et extrêmement éprouvant. En ce qui concerne le scénario, je l’ai trouvé bien mené il garde un certain suspens jusqu’au bout, dans le sens où l’intrigue ne se dévoilera entièrement qu’à la fin. Beaucoup n’aimeront pas forcément ce sentiment de ne rien savoir, malgré quelques indices disséminés ça et là, mais c’est quelque chose que j’apprécie, j’aime découvrir au fur et à mesure et ne pas tout savoir dès le début. En revanche, même si l’histoire est passionnante, je dois bien avouer que le final m’a laissé un peu dubitative, ils sont allés trop loin à mon sens, en ont trop fait, ont poussé le sanglant à son paroxysme, bien que l’on comprenne enfin dans quel but, j’ai le sentiment que ce n’était pas nécessaire. Quant au casting, il est assez bluffant dans son ensemble, Dakota Johnson y est excellente, je suis toujours aussi fan de Tilda Swinton et Mia Goth nous prouve une fois de plus tout son talent.

En bref : Un film bien étrange, pour lequel il vous faudra avoir les nerfs bien solides, très particulier, très violent, il sera néanmoins captivant et d’une puissance redoutable !

La semaine en images (144)

Toutes les semaines, je vous ferai découvrir les nouvelles affiches de films, les photos de tournages et autres photos intéressantes !

Une nouvelle affiche pour « The Hate U Give ».

« Starr est témoin de la mort de son meilleur ami d’enfance, Khalil, tué par balles par un officier de police. Confrontée aux nombreuses pressions de sa communauté, Starr doit trouver sa voix et se battre pour ce qui est juste. »

14623420.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Une nouvelle affiche « Hotel Mumbai ».

« L’histoire vraie des attaques terroristes qui se sont déroulées à Bombay en novembre 2008. »

37545070.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Une nouvelle affiche pour « My Beautiful Boy ».

« Pour David Sheff, la vie de son fils, Nicolas, un jeune homme billant, sportif, à l’esprit vif et cultivé, était déjà toute tracée : à ses 18 ans, Nic était promis à une prestigieuse carrière universitaire. Mais le monde de David s’effondre lorsqu’il réalise que Nic a commencé à toucher à la drogue en secret dès ses 12 ans… »

37763820.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Une nouvelle affiche pour « Gentlemen Cambrioleurs ».

« Célèbre voleur dans sa jeunesse, Brian Reader, veuf âgé de 77 ans, réunit une bande de criminels marginaux sexagénaires pour fomenter un cambriolage sans précédent à la salle des coffres de la société Hatton Garden Safe Deposit. Se faisant passer pour des réparateurs, ils se mettent à percer un trou dans le mur de la chambre forte… »

21428270.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Et voilà, ce sera tout pour cette semaine. J’espère que ça vous aura plu et que vous aurez découvert des petites choses sympas !

La semaine en vidéos (143)

Toutes les semaines, je vous ferai partager les nouvelles bandes-annonces, histoire de se faire souffrir mutuellement en attendant les sorties !

La nouvelle bande-annonce de « Godzilla Roi des Monstres ». Autant dire que ça envoie déjà du lourd !

Bande-annonce : https://youtu.be/D4ud38KtYBw

La nouvelle bande-annonce de « Happy Birthdead 2 ». J’ai beaucoup aimé le premier, alors pourquoi pas !

Bande-annonce : https://youtu.be/mE4Ht31o6Ss

La nouvelle bande-annonce de « Ben is Back ». Une histoire qui m’intrigue tout particulièrement !

Bande-annonce : https://youtu.be/DjD3iA9hQTk

Et voilà, ce sera tout pour cette semaine. J’espère vous avoir donné quelques idées de films à aller voir mes ciné-addict et surtout, que l’attente pour certains, ne sera pas trop longue !

MacGyver

Réalisation : Brett Mahoney

Casting : Lucas Till, George Eads, Sandrine Holt, Tristin Mays, Justin Hires, Meredith Eaton…

Nationalité : Américaine

Statut : En cours

Synopsis

Agé d’une vingtaine d’années, MacGyver, qui possède un don unique pour la débrouille et des méthodes peu orthodoxes pour parvenir à ses fins, travaille pour le gouvernement au sein d’une organisation secrète dont le but est de sauver des vies.

Mon avis

Un reboot moderne et très divertissant !

J’avais entendu des avis très mitigés sur cette série, mais j’ai voulu tenter et bien m’en a pris, parce que j’ai beaucoup aimé et que j’ai enchaîné les deux premières saisons.

Tout d’abord, il faut savoir que la série originale a clairement bercé mon enfance, cet homme était un peu mon héros, je ne ratais pas un épisode, en bref, j’étais une grande fan. Alors, il est évident qu’un reboot n’avait pas spécialement mes faveurs, il fallait être à la hauteur, ce n’était pas couru d’avance, mais aussi surprenant que cela puisse être, oui, je l’ai beaucoup apprécié. Bien sûr, c’est très différent, beaucoup plus moderne, mais je pense justement que c’est ce qu’il fallait faire, ne pas simplement faire un copié-collé, mais se détacher le plus possible de son prédécesseur, tout en gardant son authenticité. Oui, beaucoup n’ont pas aimé, mais personnellement, j’ai pris le parti d’y voir une tout autre série, qui se permet des clins d’œil que j’ai adoré, qui garde évidemment ce goût des inventions totalement improbables, mais qui a aussi sa propre identité. En revanche, soyons clairs, c’est un divertissement, n’y cherchez pas autre chose, ce n’est pas du tout son but, mais elle réussit sa mission, moi je me suis éclatée. Comme son prédécesseur, c’est une série plutôt policière, qui intervient aux quatre coins du monde, de façon pas toujours légale, ni conventionnelle, mais c’est justement ce qui fait son charme et son efficacité. À chaque épisode, son enquête, un fonctionnement assez classique du genre, mais ici, mieux vaut quand même les suivre dans l’ordre, parce que l’histoire de fond se tisse tel un fil conducteur, ce qui m’a d’ailleurs beaucoup plus. C’est donc parfaitement rythmé, on ne s’ennuie jamais, les rebondissements sont nombreux, c’est bourré d’action, il y a vraiment tout ce qu’il faut, pour passer un excellent moment, sans prise tête. Mais ce qui fait la vraie force de cette série, c’est incontestablement son équipe, Lucas Till, George Eads, Tristin Mays, Justin Hires, ils forment un ensemble totalement improbable, mais extrêmement attachant. Tous différents, ils seront complémentaires, même si parfois, ça fait des étincelles, ils sont liés par une amitié, qui les aidera à tout surmonter et croyez-moi, les épreuves seront bien nombreuses. Notons également que l’humour est omniprésent, j’avoue sans honte avoir eu quelques fous rires et franchement, ça fait du bien de voir une série qui ne se prend pas toujours au sérieux.

En bref : Un reboot qui a su prendre un nouveau départ, se détachant de l’original, pour se créer sa propre identité, tout en gardant quelques éléments absolument cultes de son prédécesseur, pour en faire un très bon divertissement !