Green Book : Sur les Routes du Sud

Réalisation : Peter Farrelly

Casting : Viggo Mortensen, Mahershala Ali, Linda Cardellini, Sebastian Maniscalco, Dimiter D. Marinov, P.J. Byrne, Don Stark, David An…

Nationalité : Américain 

Genre : Drame, biopic

Durée : 2h10

Date de sortie : 23 janvier 2019

Bande-annonce : https://youtu.be/QkZxoko_HC0

Synopsis

En 1962, alors que règne la ségrégation, Tony Lip, un videur italo-américain du Bronx, est engagé pour conduire et protéger le Dr Don Shirley, un pianiste noir de renommée mondiale, lors d’une tournée de concerts. Durant leur périple de Manhattan jusqu’au Sud profond, ils s’appuient sur le Green Book pour dénicher les établissements accueillant les personnes de couleur, où l’on ne refusera pas de servir Shirley et où il ne sera ni humilié ni maltraité.

Mon avis

Un film poignant et profondément humain !

Ce film faisait partie de ceux qu’il me fallait voir et pour cause, ce fut un coup de cœur absolu.

Alors, passons à mon avis.

« On ne gagne jamais avec la violence. On gagne en restant digne. »

Bien sûr, j’en avais beaucoup entendu parler, de nombreux bons avis et des prix assez prestigieux, pas forcément ce qui me donnait envie, mais c’est vraiment ce qu’il dégageait qui m’avait immédiatement attiré. Et au final, il est incontestablement l’une de mes premières pépites de cette nouvelle année, c’est le genre de film qui ne laissera personne indifférent et qui saura vous marquer de son empreinte pour un sacré moment. C’est l’histoire vraie d’une amitié totalement improbable, mais c’est également le nom d’un livre ayant existé et qui regroupait les établissements dans le sud américain, qui acceptaient les noirs. Nous sommes dans les années 60 et autant vous dire que le racisme est toujours bien présent, surtout dans cette région, mais nous verrons également à quel point il peut être d’une hypocrisie écœurante. Parce que oui, ces messieurs, dames bourgeois se vantaient d’accueillir un pianiste si talentueux, mais une fois son concert fini, il redevenait un moins que rien à leurs yeux, n’ayant pas le droit de manger à leur table ou même d’utiliser les toilettes intérieures. Des exemples parmi tant d’autres dont étaient capables ces bien pensants, des préjugés terribles, des réflexions d’une cruauté sans nom, autant d’humiliations qui vous feront froid dans le dos. Alors, je vous l’accorde, le sujet n’est pas simple, ni le plus joyeux, mais c’est une réalité qu’il est bon de connaître et surtout, sachez également, que ce n’est pas seulement triste. C’est aussi une vraie comédie dans le fond, pas de celles que l’on connaît, mais d’une façon plus subtile, plus franche, un humour tout à fait naturel et une bonne humeur quasiment omniprésente, qui vous donnera toujours le sourire. On peut saluer la réalisation de Peter Farrelly, qui a fait un formidable travail de reconstitution déjà, nous immergeant totalement à cette époque, pour le meilleur ou pour le pire. Visuellement, il n’y a rien à dire, c’est parfaitement maîtrisé, rien n’est surfait, pas besoin d’effets spéciaux ici, tout n’est que pur réalisme, c’est d’une simplicité rafraîchissante et c’est surtout très juste. En ce qui concerne le scénario, c’est celui d’un biopic, un road trip qui sera l’occasion d’être les témoins privilégiés de cette amitié qui s’est construite sur les épreuves et les différences de l’un et de l’autre. Ils vont apprendre à se connaître, à faire abstraction de leurs préjugés, ils vont grandir ensemble, prendre le meilleur chez chacun d’eux, ils vont affronter le quotidien, les brimades, ils vont se défendre contre la haine et ils vont forger des liens extraordinaires. C’est une histoire poignante, qui vous fera passer par mille émotions, beaucoup de colère bien sûr, mais également beaucoup de joie, de sourires et des larmes aussi, parce que ça fait partie de la vie. Quant au casting, c’est une merveille, Viggo Mortensen y est tout simplement excellent, Mahershala Ali est extraordinaire de sincérité et Linda Cardellini est la touche de douceur de l’ensemble.

En bref : Un biopic bouleversant, qui saura nous livrer des messages incroyablement percutants et nous faire partager la puissance d’une amitié qui a surmonté le pire, pour devenir indestructible !

Les sorties du mercredi (152)

Le mercredi c’est jour de sorties, alors il me paraît essentiel de vous présenter les films du jour chaque semaine !

Destroyer

Destroyer

Synopsis : La détective du LAPD Erin Bell a jadis infiltré un gang du désert californien, ce qui a eu de conséquences dramatiques. Lorsque le chef de la bande réapparaît, elle doit fouiller dans le passé pour se défaire de ses démons.

Bande-annonce : https://youtu.be/YthwYAJWZXs

Le Chant du Loup

Le Chant du Loup

Synopsis : Un jeune homme a le don rare de reconnaître chaque son qu’il entend. A bord d’un sous-marin nucléaire français, tout repose sur lui, l’Oreille d’Or. Réputé infaillible, il commet pourtant une erreur qui met l’équipage en danger de mort. Il veut retrouver la confiance de ses camarades mais sa quête les entraîne dans une situation encore plus dramatique. Dans le monde de la dissuasion nucléaire et de la désinformation, ils se retrouvent tous pris au piège d’un engrenage incontrôlable.

Bande-annonce : https://youtu.be/0-LTTNiGgUA

Black Snake : La Légende du Serpent Noir

Black Snake : La Légende du Serpent Noir

Synopsis : Après des années passées à Paris, Clotaire Sangala revient dans son pays natal, en Afrique. Élevé par un grand-père chinois expert en arts martiaux, persuadé d’avoir été trouvé dans une poubelle, Clotaire ignore tout du glorieux passé de ses parents. Accroc aux femmes et à la vie facile, égoïste et sans ambition, Clotaire va pourtant être rattrapé par son destin…Il va devenir «Black Snake», le super-héros masqué et ultrasapé, libérateur du peuple face au dictateur Ézéchias.

Bande-annonce : https://youtu.be/EAyturZNj50

Pour ma part, j’aurais adoré voir « Destroyer », mais il ne sort pas chez moi ! Et vous mes ciné-addict, lequel vous tente ?

La Mule

Réalisation : Clint Eastwood

Casting : Clint Eastwood, Bradley Cooper, Laurence Fishburne, Michael Peña, Dianne Wiest, Andy Garcia, Ignacio Serricchio, Alison Eastwood…

Nationalité : Américain

Genre : Drame, Biopic

Durée : 1h56

Date de sortie : 23 janvier 2019

Bande-annonce : https://youtu.be/bGgyUSO24BA

Synopsis

À plus de 80 ans, Earl Stone est aux abois. Il est non seulement fauché et seul, mais son entreprise risque d’être saisie. Il accepte alors un boulot qui – en apparence – ne lui demande que de faire le chauffeur. Sauf que, sans le savoir, il s’est engagé à être passeur de drogue pour un cartel mexicain. Extrêmement performant, il transporte des cargaisons de plus en plus importantes. Ce qui pousse les chefs du cartel, toujours méfiants, à lui imposer un « supérieur » chargé de le surveiller. Mais ils ne sont pas les seuls à s’intéresser à lui : l’agent de la DEA Colin Bates est plus qu’intrigué par cette nouvelle « mule ». Entre la police, les hommes de main du cartel et les fantômes du passé menaçant de le rattraper, Earl est désormais lancé dans une vertigineuse course contre la montre…

Mon avis

Un film bouleversant et poignant !

Sans aucune surprise, c’est un film que j’attendais de voir avec impatience et encore une fois, je ne suis pas déçue.

Alors, passons à mon avis.

« Pour ce que ça vaut, je suis désolé pour tout. »

Décidément, Clint Eastwood a un véritable don pour nous livrer des sujets totalement atypiques, pour pouvoir mettre le doigt sur ce qui ne va pas et ainsi, nous faire passer des messages essentiels. Ici et comme souvent, il a choisi de nous parler d’une histoire vraie, qui peut vous paraître un peu folle, mais sachez pourtant que tout est bien réaliste, c’est bien pour ça qu’il est aussi percutant. Lorsque l’on pense cartel de drogue, notamment l’un des plus grands existants, on a beaucoup de mal à y associer l’image d’un papy de 90 ans, que l’on verrait plutôt bien tranquillement chez lui. Mais lorsque la crise américaine tape à sa porte, lui faisant perdre absolument tout ce qu’il avait, il décide bien malgré lui de plonger dans cet univers, en devenant l’un des meilleurs passeurs de drogue. C’est un monde très sombre et pourtant, la bonhomie de cet homme va nous le rendre plus agréable, on ne s’attend tellement pas à s’attacher à des membres d’un cartel aussi violent, mais la relation qu’ils ont avec ce vieil homme est profondément belle et touchante. C’est un vrai paradoxe, pourtant, cette amitié improbable existe bel et bien, ils se respectaient, s’entraidaient même, il y avait une vraie confiance entre eux, c’était presque une famille. Et à travers ce parcours totalement atypique, il nous parlera aussi de l’importance de la famille, d’une génération qui pensait qu’une bonne situation était plus important que tout, à défaut d’avoir une vie de famille, c’est un formidable témoignage de reconstruction. C’est une magnifique preuve de pardon, qui nous montre qu’il n’est jamais trop tard pour bien agir, pour reprendre sa place dans sa famille, même si on n’oublie pas, il est possible de continuer à avancer ensemble. Visuellement, c’est également une superbe réussite, la sobriété qu’il y a dans l’image, lui donne toute sa force, rien n’est surfait, quasiment aucun effets spéciaux, pour un résultat le plus naturel possible. En revanche, tout n’est pas tout rose non plus, c’est un univers très difficile, où la violence est omniprésente, il y a évidemment quelques scènes difficiles, mais là aussi, nous ne sommes aucunement dans la surenchère. En ce qui concerne le scénario, en soi, il peut être assez simple, c’est un biopic, alors, il suffit de se laisser porter par cette histoire vraie pleine de rebondissements. Effectivement, le début peut vous paraître un peu long, mais finalement, très vite les choses s’accélèrent, le rythme de l’intrigue est assez intense, c’est prenant, c’est même assez stressant, on aura la peur au ventre à quelques reprises. Et émotionnellement, c’est d’ailleurs une sacrée claque, comme toujours d’ailleurs, malgré une véritable pointe d’humour, je ne vous cache pas que les larmes seront présentes, notamment pour cette fin absolument poignante. Quant au casting, il est parfait, quel plaisir de voir le grand Clint Eastwood devant la caméra et j’ai également  beaucoup aimé le rôle de Bradley Cooper.

En bref : Un biopic original, une histoire vraie qui permet de nous livrer des messages extrêmement forts, nous montrant également ce que notre société actuelle nous pousse parfois à faire pour survivre !

La semaine en images (152)

Toutes les semaines, je vous ferai découvrir les nouvelles affiches de films, les photos de tournages et autres photos intéressantes !

Une nouvelle affiche pour « Teen Spirit ».

« Violet, une adolescente passionnée par le chant, rêve de quitter sa petite ville et de devenir pop star. Affublée d’un mentor improbable, elle participe aux auditions de TEEN SPIRIT, un télé crochet musical national, une expérience qui mettra à l’épreuve son intégrité, son talent et son ambition… »

52216830.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Une nouvelle photo pour « La Reine des Neiges 2 ».

25815100.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Une nouvelle affiche pour « Ma ».

« Une femme se lie d’amitié avec une bande de jeunes gens et les laisse organiser une fête dans sa maison. Mais les intentions de leur hote sont-elles vraiment bonnes ? »

52654330.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Une nouvelle photo pour « The Sun is also a Star ».

« Dans l’effervescence de New York, Daniel Bae et Natasha Kingsley se croisent et tombent amoureux l’un de l’autre. Il ne leur reste désormais plus que quelques heures pour que leur amour naissant ne s’éteigne pas à tout jamais. En effet, la famille de Natasha est menacée d’expulsion… »

51873080.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Une nouvelle affiche pour « Simetierre ».

« Le docteur Louis Creed, sa femme Rachel et leurs deux jeunes enfants quittent Boston pour s’installer dans une région rurale du Maine. Peu après, une tragédie s’abat sur lui. Creed sollicite alors l’aide d’un étrange voisin. Sans le savoir, il vient de déclencher une série d’événements tragiques qui vont donner naissance à de redoutables forces maléfiques… »

53091830.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Et voilà, ce sera tout pour cette semaine. J’espère que ça vous aura plu et que vous aurez découvert des petites choses sympas !

La semaine en vidéos (151)

Toutes les semaines, je vous ferai partager les nouvelles bandes-annonces, histoire de se faire souffrir mutuellement en attendant les sorties !

La nouvelle bande-annonce de The Haunting of Sharon Tate ». Une histoire tragique que je connais déjà !

Bande-annonce : https://youtu.be/R9JFD50C83Y

La nouvelle bande-annonce de « Simetierre ». Délicieusement angoissant, j’ai vraiment hâte !

Bande-annonce : https://youtu.be/YYhTeJjFO7c

La nouvelle bande-annonce de « Dumbo ». Toujours aussi magique et absolument sublime, vivement !

Bande-annonce : https://youtu.be/G-Ldfp_5lmg

Et voilà, ce sera tout pour cette semaine. J’espère vous avoir donné quelques idées de films à aller voir mes ciné-addict et surtout, que l’attente pour certains, ne sera pas trop longue !