Dans mon comic strip (6)

Dans ce rendez-vous, je vous ferai découvrir mes avis sur les comics que j’ai lu, autre grande passion, bien souvent liée au cinéma !

Gotham Academy, tome 1 : Le Secret des Cobblepot

gotham-academy-tome-1---le-secret-des-cobblepot-673273.jpg

Scénaristes : Becky Cloonan et Brenden Fletcher

Illustrateur : Karl Kerschl

Éditeur : Urban Comics

Date de sortie : 11 septembre 2015

Prix : 15,50€

Synopsis

Bienvenue à la Gotham Academy ! La plus prestigieuse école de Gotham City vous ouvre ses portes ! Mais derrière ses apparences d’institution idéale se cachent bien des mystères. Son campus et ses professeurs excentriques auront de quoi vous donner la chair de poule, mais rien ne vous paraîtra aussi étrange que ses étudiants…Olive Silverlock est l’une d’entre elles. Son passé nébuleux intrigue ses camarades. Arrivera-t-elle à s’intégrer à cet internat, financé en grande partie par un certain Bruce Wayne ?

Mon avis

Un premier tome introductif mais déjà intéressant !

Bien que n’étant pas forcément une grande fan du héros Batman en lui-même, j’aime beaucoup l’univers qui l’entoure, sa ville, ses héros secondaires ou même ses méchants, que je trouvent personnellement plus fascinants. C’est pour cette raison que j’ai voulu tenter cette petite saga, elle m’a tout de suite intriguée, elle me faisait beaucoup penser à la série « Gotham » en plus. Bon, une fois commencé ce premier opus, j’ai compris qu’elle ne lui ressemblait pas tant que ça, bien que les héros y soient jeunes, chronologiquement c’est bien plus tardif, notre chauve-souris mondialement connue y est d’ailleurs adulte et en plein exercice de ses fonctions.

gotham-academy-3

Il faut savoir que c’est une série tout de même plus tournée vers le Young Adult, c’est beaucoup moins sombre et violent que ce que l’on peut trouver dans le même univers, mais ça n’en est pas moins intéressant, bien au contraire. Effectivement, je trouve qu’il est agréable de varier, de pouvoir trouver un peu de légèreté lorsque l’on en a besoin, ça fait aussi du bien de lire quelque chose de moins sévère et de plus relaxant de temps en temps. Néanmoins, le monde que nous découvrons n’est pas dénué de mystères, il est d’ailleurs déjà assez riche, bien que traité en surface, puisque ce n’est qu’un premier opus, on y fait connaissance avec quelques créatures iconiques, que l’on pourra voir sous un tout autre jour. Les grandes figures de l’univers seront présentes, notamment l’asile d’Arkham, qui aura une importance toute particulière dans ce récit, un lien essentiel, que j’ai là aussi beaucoup aimé. J’ai trouvé le scénario de Becky Cloonan et Brenden Fletcher vraiment bien fait, leur intrigue saura émoustiller votre âme d’enquêteur, on a immédiatement envie de découvrir le fin mot de cette énigme, aux délicieux accents de sorcellerie et de malédiction. On prendra beaucoup de plaisir à suivre les aventures de cette jeune Olive, qui nous cache bien des secrets, très solitaire au début, elle saura s’entourer d’une équipe solide, à laquelle on s’attachera. Le tout est superbement illustré par Karl Kerschl, qui  a un style très moderne, mais qui a un talent tout particulier pour les visages, ils dégagent beaucoup d’émotions, c’est un point qui m’a profondément marqué.

gotham-academy-tome-1-critique-2

En bref : Un premier opus plus tourné vers la jeunesse, mais qui ne manque aucunement d’intérêt pour autant, c’est extrêmement bien ficelé, on ne s’ennuie pas une seconde et c’est visuellement très beau !

Dans mon comic strip (5)

Dans ce rendez-vous, je vous ferai découvrir mes avis sur les comics que j’ai lu, autre grande passion, bien souvent liée au cinéma !

Rocket

guardians-of-the-galaxy---tome-1-rocket-1082446.jpg

Scénariste : Al Ewing

Illustrateur : Adam Gorham

Éditeur : Panini

Date de sortie : 13 juin 2018

Prix : 16€

Synopsis

Rocket est rattrapé par son passé : il organise un casse avec des complices improbables ! Ce sera le dernier, le Gardien de la Galaxie tournera ensuite définitivement la page. Cest en tout cas le plan initial…

Mon avis

Un album ultra complet et bien rythmé !

Avec cette nouvelle petite découverte dans le monde des comics, c’est un personnage cher à mon cœur que j’ai appris à mieux connaître, notre mignon et un peu barré Rocket, le plus célèbre raton laveur de l’univers. Comme beaucoup, j’ai fait sa rencontre à travers le premier film « Les Gardiens de la Galaxie » et comme beaucoup, c’était un peu une révélation, aussi adorable, que teigneux et d’un humour à toute épreuve. Alors, pouvoir suivre une de ses aventures solo était un peu une évidence pour moi et je peux vous dire qu’elle est excellente de qualité en plus.

be57d6-02_rocket6_post_master

C’est un Rocket beaucoup plus humain que nous découvrons, qui a ses failles, qui se montre plus vulnérable, un peu plus sombre aussi, bien qu’il garde ce grain de folie qui le caractérise tant. Nous allons également vite comprendre que c’est un sacré coureur de jupons, un vrai bourreau des cœurs et d’ailleurs, c’est une ancienne relation amoureuse qui va l’entraîner dans cette folle aventure. Le scénario d’Al Ewing est d’ailleurs vraiment sympa, il a un petit côté roman noir, un peu thriller des années 50, c’est une ambiance que j’ai tout particulièrement appréciée. En plus de ça, son intrigue est franchement bien ficelée, il nous offre une histoire étonnamment riche en rebondissements, c’est plus poussé que ce à quoi je pensais, mais ça change un peu et j’avoue que c’était bien agréable. L’action sera bien au rendez-vous, on ne s’ennuie pas une seconde, c’est fort en retournements de situation, en trahisons et en manipulations, de quoi vous faire perdre la tête. C’est également une galerie de personnages assez époustouflante, notamment des voyous intergalactiques très étranges aux dons très particuliers et la présence surprise de mon Deadpool chéri. Le talent d’Adam Gorham pour mettre tout cet univers en couleur est extraordinaire, j’ai adoré son style, c’est très graphique, parfois très brut dans le geste, mais c’est hyper dynamique, très moderne et plein de punch.

Screenshot-62.png

En bref : Une aventure solo absolument passionnante, qui nous fera découvrir ce personnage sous un tout nouvel angle, plus humain, plus sombre, mais toujours aussi décalé !

Dans mon comic strip (4)

Dans ce rendez-vous, je vous ferai découvrir mes avis sur les comics que j’ai lu, autre grande passion, bien souvent liée au cinéma !

Deadpool V Gambit

Couv_311404

Scénaristes : Ben Blacker et Ben Acker

Illustrateur : Danilo Beyruth

Éditeur : Panini

Date de sortie : 6 septembre 2017

Prix : 15€

Synopsis

Ce n’est pas la première fois que le Mercenaire Disert et le X-Men cajun collaborent, mais cette aventure est sans aucun doute la plus folle qu’ils aient partagée !

Mon avis

Une aventure totalement folle !

Et voilà, c’est parti pour une nouvelle plongée dans le monde des comics et cette fois-ci, c’est un duo totalement improbable que nous allons côtoyer, pour lequel j’ai carrément craqué. Vous le savez déjà, Deadpool est clairement l’un de mes héros préférés, ou plutôt antihéros d’ailleurs, mais depuis longtemps, j’ai également un faible pour Gambit, lui non plus, pas tout à fait un héros. Qui se ressemble s’assemble pourrions-nous dire et croyez-moi, ces deux-là vont faire des étincelles et ce ne sera pas pour le meilleur, mais bien pour le rire.

Deadpool_v_Gambit_1_Preview_3.jpg

Cette équipe de bras cassés est plus habituée aux petites arnaques, qu’aux bonnes actions, même s’ils ne piègent que les plus riches, ils s’associent régulièrement pour voler et surtout, ils finissent irrémédiablement par se doubler l’un, l’autre. Cette petite aventure ne fait donc pas exception à la règle, le postulat de départ est effectivement la subtilisation d’un objet antique, appartenant à un grand méchant. Mais évidemment, lorsque l’on connaît nos deux loustics, on se doute bien que ça va partir légèrement en cacahuète et c’est un doux euphémisme. Préparez-vous à entrer dans la quatrième dimension, à vivre un moment de pure folie, sans aucune limite dans la vanne, dans l’autodérision et délicieusement décalé. Ben Blacker et Ben Acker ont bien compris comment faire fonctionner ce duo si improbable, ils ont mené à bien une intrigue joliment rythmée, qui va nous emmener vers des destinations assez inattendues, notamment pour ce retournement final si étonnant. Beaucoup d’action au rendez, entre coups tordus, cavalcades, combats et jeux de mots ben pourris, on ne s’ennuie pas une seconde et je peux vous dire que c’est un pur régal. Le tout est parfaitement illustré par Danilo Beyruth, avec un style très brut, très structuré et réaliste, que j’ai beaucoup aimé et qui correspond au côté très buriné de ces deux héros bien particuliers.

deadpool-vs-gambit-170675.jpg

En bref : Une aventure hors du commun, qui va mettre à l’épreuve le sens moral de ces deux phénomènes, bourrée d’humour, elle nous fera partager une histoire forte en rebondissements et pleine de clins d’œil !

Dans mon comic strip (3)

Dans ce rendez-vous, je vous ferai découvrir mes avis sur les comics que j’ai lu, autre grande passion, bien souvent liée au cinéma !

Uncanny X-Men, tome 1 : Révolution

uncanny-x-men-tome-1-780454

Scénariste : Brian M Bendis

Illustrateur : Chris Bachalo

Éditeur : Panini

Date de sortie : 3 juin 2015

Prix : 13€

Synopsis

Depuis la fin d’Avengers vs X-Men; Cyclope et son équipe de X-Men apparaissent comme des hors-la-loi. Sont-ils de dangereux individus ou simplement des visionnaires ? Cyclope; Emma Frost; Magnéto et Magik veulent malgré tout venir en aide à de nouveaux mutants. Et de nombreux obstacles les attendent, que ce soit les Sentinelles ou la présence d’un traître dans leur rang !

Mon avis

Un premier tome qui pose ses bases !

Je continue mon petit bonhomme de chemin dans le monde du comics et cette fois c’est vers les X-Men que je me suis tournée. Immanquablement, les premiers héros qui ont marqué mon adolescence et qui ont une place à part entière dans mon cœur de fan, que ce soit à travers la série animée ou les différents films, j’ai tout aimé. Une multitude de personnages, des pouvoirs tous plus extraordinaires les uns que les autres, c’est un univers extrêmement riche. Il était donc évident que je commence cette série et je dois bien dire que ce fut une très bonne entrée en matière.

1-71-681d5

Dans ce premier opus, nous allons plonger dans une histoire bien sombre de la série X-Men, où les héros que nous connaissons si bien vont se trouver divisés par leurs idéaux, dans un conflit extrêmement violent. Il est vrai que le début peut être assez déstabilisant, il faut se faire à l’idée des événements qui se sont déroulés en amont, mais une fois lancés dans le mouvement, c’est parfaitement compréhensible. Encore une fois, Brian M Bendis nous montre toute l’étendue de son talent, bien que son scénario soit très introductif, il se tient à merveille et nous offre une aventure déjà bien rythmée. Je dois avouer avoir même été assez surprise par la tournure de cette intrigue, qui nous réserve quelques surprises vraiment inattendues, qui donnent l’eau à la bouche pour la suite. Le travail d’illustrations de Chris Bachalo vient sublimer le tout, avec un style assez brut, il nous offre des planches juste sublimes, qui nous en donnent plein les yeux.

Cyclops-and-the-Uncanny-X-Men-in-Uncanny-X-Men-32

En bref : Un premier tome qui pose les bases d’un cycle beaucoup plus sombre, mettant en scène les personnages les plus badass, les hors-la-loi, ceux qui n’ont plus aucune morale pour protéger les leurs, coûte que coûte !

Dans mon comic strip (2)

Dans ce rendez-vous, je vous ferai découvrir mes avis sur les comics que j’ai lu, autre grande passion, bien souvent liée au cinéma !

Les Gardiens de la Galaxie Marvel Now, tome 1 : Cosmic Avengers

img_comics_7465_les-gardiens-de-la-galaxie-1.jpg

Scénariste : Brian Michael Bendis

Illustrateurs : Steve McNiven, Sara Pichelli, Mike Avon Oeming, Mike Del Mundo, Ming Doyle

Éditeur : Panini

Date de sortie : 4 juin 2014

Prix : 15€

Synopsis

Direction l’espace en compagnie des Gardiens de la Galaxie ! Ces combattants comptent dans leurs rangs Star-Lord, Gamora, Drax le Destructeur, Rocket Raccoon et Groot. Alors qu’ils ne sont pas sensés s’approcher de la Terre, ils vont braver cette interdiction et accueillir un nouveau membre : l’Invincible Iron Man. Ensemble, ces héros cosmiques doivent protéger Londres qui est le théâtre d’une invasion d’aliens Badoon. Découvrez en préambule les origines de Peter Quill, alias Star-Lord, le fils d’un extraterrestre et d’une humaine.

Mon avis

Un premier tome introductif très agréable !

Je continue mon immersion dans le monde du comics et qui mieux que Les Gardiens de la Galaxie pour se faire. Ils font clairement partie de mes super héros préférés, je les connais depuis un moment, mais il faut l’avouer, les films n’ont fait que me pousser à les aimer encore plus. Une équipe bien déjantée, des personnalités toutes plus charismatiques les unes que les autres, des héros pas toujours très honnêtes, un peu voyous sur les bords, le combo magique à mes yeux. C’est avec évidence que je me suis alors lancée dans cette série Marvel Now et je me suis une fois de plus régalée.

guardians-of-the-galaxy-panini-comics-relaunch-marvel-now.jpg

Dans ce premier tome, nous allons véritablement nous pencher sur les origines de Star-Lord, sur sa naissance, l’identité de son père et ce qui l’a conduit à rencontrer chacun de ses coéquipiers, pour devenir Les Gardiens, tels que nous les connaissons. Alors certes, on pose les bases de l’histoire, mais ça n’en reste pas moins extrêmement intéressant, il faut un début à tout, on ne connaissait pas forcément les événements sous cet angle et je dois bien dire que j’ai découvert pas mal de choses. J’aime beaucoup le scénario de Brian Michael Bendis, il a choisi le bon angle pour commencer cette série, ses dialogues sont absolument délicieux et les relations entre les personnages sont très justement exploitées. On ne s’ennuie pas une seconde, les dangers qui planent sur la Terre seront nombreux et notre équipe devra faire face à des ennemis déterminés, mais ils pourront compter sur l’aide de Tony Stark pour combattre le mal, de quoi faire des étincelles. Il faut absolument saluer le travail d’illustrations de Steve McNiven, Sara Pichelli, Mike Avon Oeming, Mike Del Mundo et Ming Doyle, ils ont fait un travail exceptionnel sur ces planches, le style est moderne, extrêmement vif, les scènes de combats sont d’ailleurs absolument sublimes.

8706.jpeg

En bref : Un premier tome qui pose parfaitement les bases de l’histoire de cette équipe, c’est superbement écrit, magnifiquement mis en scène, l’humour est subtilement présent et c’est extrêmement rythmé !