Green Room

Réalisation : Jeremy Saulnier

Casting : Anton Yelchin, Imogen Poots, Patrick Stewart, Alia Shawkat, Joe Cole, Callum Turner, Mark Webber, Eric Edelstein…

Nationalité : Américain 

Genre : Thriller, action 

Durée : 1h36

Date de sortie : 27 avril 2016

Bande-annonce : https://youtu.be/5gHV4xAsLRs

Synopsis

Au terme d’une tournée désastreuse, le groupe de punk rock The Ain’t Rights accepte au pied levé de donner un dernier concert au fin fond de l’Oregon…pour finalement se retrouver à la merci d’un gang de skinheads particulièrement violents. Alors qu’ils retournent en backstage après leur set, les membres du groupe tombent sur un cadavre encore chaud et deviennent alors la cible du patron du club et de ses sbires, plus que jamais déterminés à éliminer tout témoin gênant…

Mon avis

Un mélange entre thriller et survival horror très efficace !

Lorsque j’ai vu la bande-annonce de ce film, j’ai su tout de suite qu’il allait être violent. Et en sortant de la salle, je peux vous le confirmer, il l’est, mais non sans raison et c’est justement ce qui m’a plu.

Alors passons à mon avis.

Avant tout, je pense que ce film est le reflet d’une jeunesse un peu paumée. Une jeunesse qui préfère vivre de sa passion pour la musique d’un côté et de l’autre, une jeunesse déviante, qui s’est tournée vers le nazisme pour trouver un semblant de but, mais surtout une sorte de « famille » pour eux. Je peux vous dire que le choc va alors être terrible et que vous n’en ressortirez pas indemne. Sur fond de meurtre et de trafic de drogue, les pires moyens vont être employés pour ne laisser aucune trace. Alors oui, c’est violent, très violent, les scènes sont explicites, très sanglantes et surtout elles sont amplifiées par le plaisir affreux que prennent les assaillants. On est alors plus choqué que dégoûté, puisque malheureusement cette mentalité existe bel et bien. La réalisation de Jeremy Saulnier est incroyablement percutante, il parvient à mettre en lumière une violence inhumaine, dans une ambiance extrêmement sombre de huis-clos horriblement oppressant. Le scénario n’est quant à lui, pas forcément très original, mais il a le mérite de fonctionner à la perfection. On se retrouve dans une intrigue angoissante, ça va très vite, impossible de reprendre son souffle tant l’engrenage que nous vivons nous paraît sans issue. J’ai beaucoup aimé le casting, très crédible dans des rôles pourtant compliqués. Anton Yelchin et Imogen Poots sont excellents dans leur interprétation de victimes, mais c’est Patrick Stewart le plus incroyable dans ce film, il m’a bluffée, alors que c’est le pire des montres.

La fin est terrible.  Tout au long du film on sait que l’issue sera inévitablement sanglante et ce fut le cas. Les dernières minutes sont d’un stress insoutenable, on assiste à un spectacle abominable et le dénouement nous laissent dans un état second total !

12 réflexions au sujet de « Green Room »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s