Peppermint

Réalisation : Pierre Morel

Casting : Jennifer Garner, John Ortiz, John Gallagher Jr, Juan Pablo Raba, Annie Ilonzeh, Jeff Hephner, Pell James, Method Man…

Nationalité : Américain

Genre : Thriller, action

Durée : 1h35

Date de sortie : 12 septembre 2018

Bande-annonce : https://youtu.be/EE1wg5HHwK0

Synopsis

Riley North est une jeune mère de famille dont le mari et la petite fille viennent d’être assassinés par un gang. Face à système judiciaire corrompu qui remet en liberté les meurtriers qu’elle avait pourtant formellement identifiés, Riley décide de prendre les armes pour faire payer tous ceux qui, de prêt ou de loin, sont impliqués.

Mon avis

Une histoire de vengeance bouleversante !

Bien évidemment, il me tardait de voir ce film et je dois dire que ce fut un excellent moment.

Alors, passons à mon avis.

« Vous n’avez pas servi la justice. Moi si. »

Des histoires de vengeance, il y en a beaucoup au cinéma, elles sont toutes plus ou moins réussies, toutes intenses à leur niveau, mais je dois dire que celle-ci, fait partie des plus fortes que j’ai pu voir. Je pense que cela tient en majorité à l’héroïne principale, parce qu’elles sont rares dans ce rôle et sincèrement, ce geste d’une mère de famille est d’une puissance insoutenable. Tout à chacun pourra s’identifier à ce sentiment, perdre tout ce qui est le plus important pour nous, être témoin du pire instant de notre vie, celui qui vous tuera de l’intérieur, parce que rien ne sera jamais plus pareil. Alors oui, cette vengeance fait clairement partie des plus fortes que j’ai pu voir, des plus vraies, des plus bouleversantes, de celles qui m’auront considérablement marqué. J’ai beaucoup aimé la réalisation de Pierre Morel, qui a eu la bonne idée de ne rien nous cacher, d’avoir été franc, pour nous livrer des images d’autant plus percutantes. Très peu d’effets spéciaux en soi, mais c’est justement ce qui amplifie son réalisme, rien n’est surjoué, rien n’est en trop, c’est simplement justement dosé. Les scènes d’action sont absolument sublimes, elles envoient clairement du lourd, les fusillades, les combats, tout est parfaitement chorégraphié et nous offre des instants purement spectaculaires. En ce qui concerne le scénario, bien qu’il soit assez classique du genre, je dois bien dire qu’il a su me surprendre à quelques instants et c’est déjà pas mal. L’intrigue se tient, le rythme est intense, on ne s’ennuie pas une seconde, on se laisse prendre au jeu, le stress et omniprésent, c’est une véritable course contre la montre, pour la justice et la vérité. Alors, inutile de dire à quel point cette histoire est bouleversante, elle saura vous prendre aux tripes, vous faire vibrer, les émotions sont à fleur de peau, elles iront même jusqu’à nous submerger. Quant au casting, un immense bravo à Jennifer Garner qui est juste excellente et qui porte quasiment le film à elle seule.

En bref : Un film d’action qui envoie du lourd, qui nous livre des scènes éblouissantes, délicieusement mouvementées et qui nous fait partager une histoire de vengeance ô combien bouleversante !

My Lady

Réalisation : Richard Eyre

Casting : Emma Thompson, Stanley Tucci, Fionn Whitehead, Ben Chaplin, Jason Watkins, Rosie Cavaliero, Nikki Amuka-Bird, Anthony Calf…

Nationalité : Britannique 

Genre : Drame

Durée : 1h46

Date de sortie : 1er août 2018

Bande-annonce : https://youtu.be/qHGCepmUO04

Synopsis

Faut-il obliger un adolescent à recevoir la transfusion qui pourrait le sauver ? Fiona Maye, Juge de la Haute Cour, décide de lui rendre visite, avant de trancher. Leur rencontre bouleversera le cours des choses.

Mon avis

Un film poignant et difficile !

C’est un film qu’il me tenait à cœur de voir et je dois dire que ce fut une incroyable découverte.

Alors, passons à mon avis.

« La vie est plus précieuse que la dignité. »

Bien sûr, lorsque j’ai vu la bande-annonce, j’ai compris que ce film ne serait pas une sinécure, qu’il serait difficile et ce fut bien le cas, mais j’étais loin de m’attendre à ce qu’il le soit autant. C’est avant tout le portrait d’un métier, que je me suis rendue compte, très mal connaître, Juge de la Haute Cour et croyez-moi, on ne s’imagine absolument pas tout ce qui est entre leurs mains. Les affaires qu’ils jugent sont sûrement les plus dures, les causes perdues, celles que personne n’arrive à trancher, celles où il est souvent question de vie ou de mort. J’étais très loin de m’imaginer que leur travail allait jusque là, qu’ils devaient parfois aller à l’encontre des souhaits d’un parent, d’une famille, qu’ils se faisaient conspuer par la presse. On ne peut se rendre compte des responsabilités qui pèsent sur leurs épaules, les sacrifices qu’ils font dans leur vie privée, parce qu’ils n’ont tout simplement pas le temps d’en avoir une. Je suis littéralement tombée sous le charme de la réalisation de Richard Eyre qui a su mettre parfaitement en lumière ce travail si complexe, avec un travail très sobre, d’un naturel idéal, ses images recèlent d’un réalisme percutant. Bien que l’ambiance soit évidemment pesante, voire très grave, il y a incontestablement une certaine beauté dans cet univers, dans les codes qui le compose, dans cette tradition très particulière, on y ressent un immense respect. Le scénario n’est pas d’une grande complexité en soi, mais ce n’est justement pas là son intérêt, tout ce qui en fait sa force, c’est son histoire profondément humaine. Ce travail que l’on peut penser froidement exécuté, on se rend compte que c’est finalement l’amour pour la vie qui le motive et c’est en cela que c’est une véritable leçon. Il est inutile de vous dire à quel point c’est bouleversant, ce film remettra en cause beaucoup de préjugés que nous pouvions avoir, il nous poussera dans nos retranchements et je ne vous cache pas que c’est parfois difficile à vivre. Peut-être que vous ne serez pas toujours d’accord avec les choix exposés, avec les décisions des uns et des autres, mais vous ne pourrez que compatir, que souffrir par procuration, parce que la vie n’est pas toujours simple. Quant au casting, il est juste excellent, Emma Thompson y est extraordinaire, Stanley Tucci est formidable et Fionn Whitehead est d’une intensité incroyable.

En bref : Un film terriblement intense, le témoignage d’un métier complexe, que l’on ne pensait pas si difficile et qui nous fera partager une histoire éprouvante, humainement sublime !

22 Miles

Réalisation : Peter Berg

Casting : Mark Wahlberg, Lauren Cohan, Iko Uwais, Ronda Rousey, Terry Kinney, John Malkovich, Emily Skeggs, Sam Medina…

Nationalité : Américain

Genre : Action, thriller

Durée : 1h35

Date de sortie : 29 août 2018

Bande-annonce : https://youtu.be/P7fC14AQQGM

Synopsis

Un officier d’élite du renseignement américain tente d’exfiltrer un policier qui détient des informations compromettantes. Ils vont être traqués par une armée d’assassins tout au long des 22 miles les séparant de l’avion qui leur permettra de quitter le pays.

Mon avis

Bien plus qu’un simple film d’action !

Il est évident que lorsque j’ai vu la bande-annonce, ce film était pour moi et finalement ce fut une grande surprise.

Alors, passons à mon avis.

« Dîtes bonjour à maman pour moi. »

Pour tout vous dire, je ne m’attendais pas à voir plus qu’un film d’action lambda, divertissant, mais pas plus et comment vous dire que ce n’est absolument pas le cas, je dois bien avouer que ça m’a même légèrement déstabilisé. C’est un univers plus complexe qui s’ouvre à nous, où espionnage et opérations top secrètes entrent en jeu, où il est également question de complots intergouvernementaux. Je ne vous le cache pas, c’est un monde extrêmement sombre, qui n’a que peu de morale concernant la vie humaine, très violent dans ce qu’il nous montre. Ici, seuls les ordres sont importants, ils sont accomplis avec une froide exécution, la compassion n’existe pas, que ce soit envers votre propre équipe, ou votre cible, c’est assez effrayant. J’ai tout particulièrement aimé la réalisation de Peter Berg, qui a vraiment réussi à insuffler cette froideur dans son visuel, les couleurs sont très sombres, ce manque volontaire de chaleur, nous immerge avec d’autant plus de puissance. Les effets spéciaux ne sont pas là juste pour faire beaux, ils ne sont pas nombreux et surtout, ils sont d’une brutalité extrêmement réaliste, rien n’est en trop, tout est malheureusement très vrai. En ce qui concerne le scénario, c’est justement là tout le génie de ce film, il est tout simplement excellent, maîtrisé, original, surprenant et c’est un pur régal. Il est vrai que les films d’action sont souvent peu riches à ce niveau et croyez-moi, ça fait un grand bien de voir que c’est possible, que l’on peut avoir de la qualité, sans que ce soit hyper complexe non plus. Alors accrochez-vous, cette intrigue va vous faire vivre un véritable enfer, stressante au possible, elle ne vous lâchera pas une seconde, vous amenant sur des chemins que vous ne soupçonniez pas. Tout le long du film, on se demande vers où l’on va, on ne comprend pas tout, tout de suite, mais lorsque la vérité éclate, c’est le choc, impossible de s’attendre à ça, d’avoir vu venir quoi que ce soit, c’est une véritable bombe qui vous explose au visage. Autant vous dire qu’émotionnellement, c’est un cocktail assez explosif, il mettra nos nerfs à très rude épreuve, c’est assez dur à vivre, c’est humainement complexe, mais très intense. Quant au casting, il est excellent, Mark Wahlberg est très bon, j’ai beaucoup aimé voir Lauren Cohan dans ce rôle et je suis bluffée par l’interprétation de Iko Uwais.

En bref : Bien plus qu’un film d’action, un univers très sombre, avec un scénario délicieusement complexe et surprenant, qui nous fera partager une histoire difficile, violente, ô combien haletante !

Kin : Le Commencement

Réalisation : Josh et Jonathan Baker

Casting : Myles Truitt, Jack Reynor, Zoë Kravitz, James Franco, Dennis Quaid, Carrie Coon, Romano Orzari, Jonathan Cherry…

Nationalité : Américain

Genre : Action, science-fiction

Durée : 1h43

Date de sortie : 29 août 2018

Bande-annonce : https://youtu.be/KGsqiAF6MJk

Synopsis

Eli, jeune adolescent de Detroit, erre dans une usine désaffectée où il découvre par hasard une arme surpuissante, d’origine inconnue, qu’il ramène chez lui. Mais passé l’amusement, Eli réalise qu’on ne soustrait pas impunément une arme aussi redoutable : il se retrouve recherché par des criminels, par le FBI, et par ceux qui semblent être les propriétaires légitimes de l’arme futuriste. Accompagné de son grand frère et d’une jeune danseuse, Eli n’a d’autres choix que de fuir, emportant avec lui un seul bagage : cette mystérieuse arme…

Mon avis

Un film de science-fiction original et prenant !

Voilà un film qu’il me tardait de voir absolument et que j’ai tout simplement adoré, comme je l’espérais.

Alors, passons à mon avis. 

Alors oui, dans le fond c’est bien de la science-fiction, mais sachez qu’elle ne se fait pas trop ressentir pour le moment, elle est surtout présente dans cette arme dont on ne connaît pas l’origine, extraterrestre ou autre, c’est bien là la question. Elle sera au centre de toute l’attention, on ne saura jamais vraiment d’où elle vient, sauf à la toute fin et laissez-moi vous dire que ça donne l’eau à la bouche. Au-delà de cet élément un peu hors du commun, ce film est incroyablement réaliste et c’est justement ce qui en fait toute sa force, toute son intensité. À vrai dire, je ne m’y attendais pas vraiment et pourtant, son contexte social est particulièrement difficile, une Amérique contemporaine qui a du mal à joindre les deux bouts, une jeunesse laissée pour compte qui tourne à la délinquance par manque de choix de vie. Oui, c’est dur, il ne faut pas le cacher, bien que le public visé soit plutôt adolescent, des sujets très forts y sont abordés et ne laisseront personne indifférent. J’aimerais vraiment souligner la réalisation de Josh et Jonathan Baker, ils ont réussi à installer leur univers dans un contexte très pauvre, d’un monde quasiment apocalyptique et pourtant totalement d’actualité. Visuellement, c’est une vie délabrée qui s’offre à nous, des immeubles en ruines, une pauvreté qui se sent par tous les pores, mais une population qui continue à se battre, à trouver la lumière et les petits bonheurs dans ce quotidien si maussade. Les effets spéciaux sont excellents, utilisés que lorsqu’il s’agit de cette arme, ils sont peu nombreux, mais ils nous offrent un sacré spectacle de sons et lumières, délicieusement explosif. En ce qui concerne le scénario, j’ai beaucoup aimé son originalité, il est bien construit et surtout, il sait se faire extrêmement surprenant, ce qui va garder notre attention constamment aux aguets. Au début, il est vrai que l’on ne sait pas vraiment où cette intrigue va nous mener, mais très rapidement, on se prend au jeu, on se laisse entraîner par ce road trip si innocent en apparence, qui cache finalement de lourdes vérités. Et croyez-moi, cette aventure va nous livrer un cocktail d’émotions très puissantes, des instants incroyablement bouleversants, d’autres plus légers, plus drôles, mais tous toucheront au but et nous feront même verser quelques larmes. Quant au casting, je tenais vraiment à souligner la prestation de Myles Truitt, j’ai beaucoup aimé le rôle de Jack Reynor et évidemment, vrai coup de cœur pour Zoë Kravitz.

En bref : Un premier opus qui donne envie de découvrir tellement plus de cet univers, il pose d’excellentes bases, il est passionnant et également extrêmement éprouvant émotionnellement !

Alpha

Réalisation : Albert Hughes

Casting : Kodi Smit-McPhee, Jóhannes Haukur Jóhannesson, Marcin Kowalczyk, Jens Hultén, Natassia Malthe, Léonor Varela, Spencer Bogaert, Mercedes De La Zerda…

Nationalité : Américain

Genre : Aventure, drame

Durée : 1h36

Date de sortie : 22 août 2018

Bande-annonce : https://youtu.be/MhZOzjdW07U

Synopsis

En Europe, il y a 20 000 ans, durant l’ère Paléolithique supérieur, un jeune homme part braver une nature dangereuse et inhospitalière afin de retrouver le chemin de sa tribu.

Mon avis

Une fresque historique grandiose !

Lorsque j’ai vu cette bande-annonce, elle m’a immédiatement attiré et ce fut une sublime découverte.

Alors, passons à mon avis.

« Levez votre tête et vos yeux suivront. »

Je pense sincèrement que la préhistoire est une époque qui nous a tous fascinés lorsque nous étions enfants et surtout, qui le fait toujours une fois que nous atteignons l’âge adulte, c’est en tout cas mon cas. D’ailleurs, « 10000 » était déjà un excellent souvenir pour moi, mais je dois dire que celui-ci le surpasse presque, tant il est plus réaliste, plus intimiste et beaucoup moins dans l’extravagance. Effectivement, ce film se veut nettement plus simple, moins dans le spectaculaire, quelque chose de plus proche des faits, plus vrai, plus naturel et de plus touchant. C’est justement par cet angle plus intimiste, que nous serons bien plus dans l’immersion, que nous comprendrons plus aisément nos anciens ancêtres, avec lesquels nous serons plus en osmose que jamais. Et je dois bien dire avoir beaucoup aimé la réalisation d’Albert Hughes, qui a fait un travail juste extraordinaire, quasiment artistique même. Les paysages sont absolument époustouflants, les nuits étoilées sont juste remarquables, c’est un délicieux spectacle pour les yeux, une nature sauvage tout simplement sublime. Très peu d’effets spéciaux sont utilisés, mais c’est justement ce qui en fait toute la force, toute sa simplicité et sa puissance, tout ce qui en fait son originalité. En ce qui concerne le scénario, bien qu’il ne soi pas très complexe en soit, c’est surtout son histoire qui fait toute la différence, qui nous tient en haleine du début à la fin. C’est une quête pour retrouver les siens, pour s’affirmer, pour grandir également, une quête pour la survie, mais également et surtout, une aventure humaine, celle de l’amitié entre un homme et un loup, qui va changer la face du monde. Dis comme ça, ça pourrait être naïf, mais c’est finalement extrêmement réaliste, peut-être pas totalement vrai, mais ce que l’on peut s’imaginer s’être passé et c’est bien tout ce qui compte. Ce sera une relation incroyablement émouvante, qui nous réservera de nombreuses surprises, qui nous apportera son lot de frissons, quelques larmes aux yeux, mais plus que tout, qui nous fera réfléchir sur notre lien avec l’animal. Quant au casting, Kodi Smit-McPhee porte le film sur ses épaules et il le fait très bien, j’ai également beaucoup aimé le rôle de Jóhannes Haukur Jóhannesson.

En bref : Un portrait intimiste d’un moment clé de l’époque de la préhistoire, une aventure extraordinaire, délicieusement belle, qui nous partagera une magnifique histoire absolument bouleversante !