The Witch

Réalisation : Robert Eggers

Casting : Anya Taylor Joy, Ralph Ineson, Kate Dickie, Harvey Scrimshaw, Ellie Grainger, Lucas Dawson…

Nationalité : Américain, canadien 

Genre : Epouvante, horreur 

Durée : 1h33

Date de sortie : 15 juin 2016

Bande-annonce : https://youtu.be/zV3SIf3-dsc

Synopsis

1630, en Nouvelle-Angleterre. William et Katherine, un couple dévot, s’établit à la limite de la civilisation, menant une vie pieuse avec leurs cinq enfants et cultivant leur lopin de terre au milieu d’une étendue encore sauvage. La mystérieuse disparition de leur nouveau-né et la perte soudaine de leurs récoltes vont rapidement les amener à se dresser les uns contre les autres…

Mon avis

Un film d’horreur qui n’en est pas un !

Bien sûr, c’est un film que j’avais vraiment hâte de voir et qui m’intriguait beaucoup. Mais voilà, ce fut une vraie déception pour moi, cependant, pas à tous les niveaux.

Alors passons à mon avis.

Le problème principal de ce film, c’est qu’il est extrêmement mal classé. En effet, nous sommes bien loin d’un film d’horreur comme on l’entend et pour preuve, je peux vous assurer qu’aucune scène n’est assez effrayante pour nous faire peur. A mon sens, ce film se rapprocherait plus d’un drame, un drame à l’ambiance incroyable. J’ai beaucoup aimé l’univers, cette vision de la Nouvelle-Angleterre du 17ème siècle, obnubilée par une religion extrêmement présente et une peur presque paranoïaque du satanisme. C’est une atmosphère très particulière, très sombre, plus proche de l’oppression que de l’angoisse pure. Le fait que ce soit basé sur des faits réels, ainsi que de vrais dialogues, augmentent un peu plus l’aspect dramatique. Le tout est admirablement réalisé par Robert Eggers, qui met en scène ce monde de façon très sombre, donnant un visuel tout à fait unique, je dirai même presque artistique. Le scénario est lui aussi éloigné d’un vrai film d’horreur, mais si l’on considère ce film comme un drame, il est absolument parfait. Il est très tourné vers la psychologie des personnages, ce qui nous immerge avec force dans la vie de cette famille, de façon très intimiste. Une véritable décente aux enfers va alors s’en suivre, mais croyez-moi, ce qui va arriver à ces personnages n’est finalement qu’un cercle vicieux, qui m’a fascinée du début à la fin. Ce casting n’est pas particulièrement connu mais je trouve qu’il correspond parfaitement à l’ambiance. Anya Taylor Joy, Ralph Ineson et Kate Dickie sont incroyablement crédibles et ils nous font partager des scènes percutantes.

La fin est clairement ce que j’ai préféré. Les derniers événements représentent le summum de la déchéance de cette famille, c’est extrêmement violent, mais surtout, ça montre à quel point l’esprit humain, lorsqu’il est conditionné, est capable du pire, même de se retourner contre lui-même !

12 réflexions au sujet de « The Witch »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s