Oppression

Réalisation : Farren Blackburn

Casting : Naomi Watts, Oliver Platt, Charlie Heaton, Jacob Tremblay, David Cubitt, Clémentine Poidatz, Peter Outerbridge, Crystal Balint…

Nationalité : Français, canadien 

Genre : Thriller

Durée : 1h30

Date de sortie : 30 novembre 2016

Bande-annonce : https://youtu.be/CjNIch4kIk4

Synopsis

Depuis le décès de son époux, Mary, pédopsychiatre, vit seule avec son beau-fils dans un chalet isolé de la Nouvelle-Angleterre. À l’approche d’une violente tempête de neige, Tom, l’un de ses jeunes patients, est porté disparu. Mary, tout à coup sujette à des hallucinations et prise de paranoïa, est bien décidée à retrouver le jeune garçon avant qu’il ne disparaisse à jamais.

Mon avis

Un thriller angoissant, malin et efficace !

Je n’ai entendu que peu de chose concernant ce film, mais la bande-annonce m’avait immédiatement intriguée et au final, ce fut une excellente découverte.

Alors passons à mon avis.

Le véritable point fort de ce film est sans nul doute son ambiance. Nous serons immergés dès les premières minutes dans une atmosphère extrêmement sombre, l’angoisse nous étreindra constamment. L’environnement y est également pour beaucoup, très isolé, sauvage et peu habité, il est bien évidemment propice à nous mettre dans un état de stress permanent, nous sentant par conséquent comme dans un huis-clos terriblement oppressant. Mais là où il a également su frapper fort, c’est grâce à son scénario. Alors que je pensais avoir cerné où cette histoire nous emmènerait, je peux vous dire avoir été grandement surprise. Les codes du film d’horreur nous sont livrés avec talent, mais ils sont surtout là pour nous diriger vers une certaine intrigue et nous nous faisons prendre au piège avec une facilité déconcertante. Et c’est à cet instant qu’il devient extrêmement malin, il a su nous cacher son véritable enjeu, nous rendant aveugle à tout indice et nous surprenant ainsi grandement. C’est alors un thriller incroyable qui se met en place, rythmé de main de maître, il nous fera passer des moments d’une intensité incroyable, haletant du début à la fin, on ne peut s’ennuyer une seconde. J’ai particulièrement aimé la réalisation de Farren Blackburn, qui a su donner une profondeur bluffante à son univers, il a eu un talent incontestable pour rendre son visuel terrifiant comme il se doit, c’est très sombre et parfaitement en accord avec l’oppression ressentie. Il n’a utilisé peu d’effets spéciaux, rendant l’ensemble beaucoup plus naturel, de ce fait il est également beaucoup plus réaliste et percutant. Le casting est à mon sens extrêmement bien trouvé, Naomi Watts est tout bonnement époustouflante, Jacob Tremblay est une fois de plus bluffant et Charlie Heaton est littéralement incroyable.

La fin est terriblement stressante. Les derniers événements vont mettre en place les révélations que nous attendions tous et laissez-moi vous dire que la surprise sera au rendez-vous. Nous passerons les dernières minutes dans un état de stress quasiment insupportable, l’adrénaline nous submergeant instantanément. Le dénouement sonnera comme une délivrance, nous permettant enfin de souffler un peu après tant de péripéties !

13 réflexions au sujet de « Oppression »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s