The Jane Doe Identity

Réalisation : André Øvredal

Casting : Emile Hirsch, Brian Cox, Ophelia Lovibond, Olwen Catherine Kelly, Michael McElhatton, Parker Sawyers, Jane Perry, Yves O’Hara…

Nationalité : Britannique, américain 

Genre : Epouvante-horreur

Durée : 1h39

Date de sortie : 31 mai 2017

Bande-annonce : https://youtu.be/BmSw7cpumkI

Synopsis

Quand la police leur amène le corps immaculé d’une Jane Doe, Tommy Tilden et son fils, médecins-légistes, pensent que l’autopsie ne sera qu’une simple formalité. Au fur et à mesure de la nuit, ils ne cessent de découvrir des choses étranges et inquiétantes à l’intérieur du corps de la défunte. Alors qu’ils commencent à assembler les pièces d’un mystérieux puzzle, une force surnaturelle fait son apparition dans le crématorium…

Mon avis

Un film d’horreur vraiment réussi !

En grande fan du genre, j’avais vraiment hâte de le voir, il m’intriguait beaucoup et ce fut une excellente surprise.

Alors passons à mon avis.

Eh bien, ça fait longtemps que je n’ai pas vu un film d’horreur aussi bien, qui parvienne à me surprendre agréablement, même si ce n’est pas le plus effrayant du genre. Effectivement, ce n’est pas le style de film qui vous fera sursauter toutes les cinq minutes, néanmoins, il reste terriblement angoissant et ce, de la première à la dernière seconde. Pour tout vous dire, c’est en grande partie du au contexte dans lequel l’action se déroule, les morgues sont loin d’être accueillantes et rien que d’y penser, ça fait froid dans le dos. Mais c’est d’autant plus le cas lorsque c’est un huis-clos et qu’elle se transforme en piège mortel. Je vous garanti que l’ambiance est incroyablement stressante, glaçante serait même plus approprié, tant elle parviendra à nous faire frissonner de peur. C’est terriblement oppressant, l’obscurité s’infiltre peu à peu dans nos os, au fur et à mesure que le mystère s’intensifie au fil du temps. La réalisation de André Øvredal m’a beaucoup plu, son travail est très sobre, mais la précision chirurgicale dont il fait preuve, le choix des lumières, rend l’ensemble extrêmement intense. Certaines scènes sont très crûes, âmes sensibles s’abstenir, c’est sanglant, d’une manière si réaliste que s’en est assez choquant. J’ai été plus que surprise par l’originalité de ce scénario, l’idée de fond est jamais vu pour moi. Quant aux explications qui en découlent, elles sont également extrêmement bien trouvées, chose assez rare de nos jours. En revanche, le déroulement reste assez conventionnel, à quelques détails près, puisque nous serons tout de même surpris par la tournure des événements. Autre fait particulièrement rare, cette histoire est finalement très touchante, tant et si bien qu’elle a réussi à me faire verser quelques larmes. Quant au scénario, le duo Emile Hirsch/Brian Cox est littéralement époustouflant et j’aimerai vraiment souligner la prestation de Olwen Catherine Kelly, qui est loin d’être évident.

En bref : Un film d’horreur qui a su se démarquer par son originalité, qui nous fera partager une histoire littéralement glaçante et terriblement angoissante !

18 réflexions au sujet de « The Jane Doe Identity »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s