Coco

Réalisation : Lee Unkrich, Adrian Molina

Nationalité : Américain 

Genre : Animation, fantastique 

Durée : 1h45

Date de sortie : 29 novembre 2017

Bande-annonce : https://youtu.be/aTaW-HtvkQo

Synopsis

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz. Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel…

Mon avis

Un dessin animé sublime et bouleversant !

Bien évidemment, j’avais terriblement hâte de le voir, j’avais de grandes attentes et le résultat est encore meilleur que ce que j’espérais, c’est un immense coup de coeur.

Alors passons à mon avis.

Il faut savoir que je suis une grande amoureuse de la culture mexicaine et d’autant plus de sa célèbre fête du jour des morts, qui me fascine depuis toujours, par la joie qui s’en dégage, ainsi que par la beauté de son symbole. Alors, même si moi j’étais totalement emballée par le sujet, on pouvait néanmoins se poser la question de la vision que pourrait en avoir un enfant. Mais voilà, encore une fois Disney réussi son pari haut la main, ce n’était pas chose aisée, mais ils ont pourtant fait d’un sujet assez délicat, un dessin animé merveilleux, magique et très loin d’être triste. Aborder la mort n’a rien de très joyeux, mais le faire dans le cadre de cette culture lui donne un tout autre sens, quasiment festif même. Ici, absolument rien n’est glauque, déprimant, sombre, non, c’est tout simplement son exact opposé, c’est gai, coloré, plein d’espoir et de messages qui pourront toucher n’importe qui. Nous nous ferons une tout autre vision de la fin de la vie, nous comprendrons que ce n’est que le début d’une autre, que se souvenir de ceux qui sont partis, les gardent toujours un peu en vie, qu’une part d’eux continue d’exister, dans chacune de nos pensées. Alors oui, même si ce n’est pas quelque chose de facile à expliquer aux enfants, je pense néanmoins que c’est une excellente façon de leur faire comprendre, tout en douceur, sans pour autant leur cacher le plus difficile. Nous pouvons également remercier Lee Unkrich et Adrian Molina pour leur fabuleux travail de réalisation, parce qu’ils ont fait de ce monde un rêve. Oui, le pays des morts saura absolument tous nous émerveiller, ses couleurs vives extraordinaires, sa joie de vivre, sa musique qui nous transportera, c’est un ensemble sublime et tout simplement magique. Nous en aurons plein les yeux, notre âme d’enfant résonnera en nous et nous nous laisserons immerger dans cette ambiance avec une véritable ferveur, nous faisant vibrer du début à la fin. Le scénario m’a beaucoup plu, très loin d’être simpliste, il saura même nous réserver quelques surprises, l’intrigue sera même assez riche en rebondissements, puisqu’elle prendra une tout autre direction que celle que l’on attendait. Il est évident que l’émotion sera au rendez-vous, je dirai même omniprésente, que ce soit de joie, ou d’une pointe de tristesse, chacun de nous ne pourra être que profondément touché et les larmes n’auront d’autre choix que de couler.

En bref : Un dessin animé exceptionnel, une pépite qui nous fera littéralement vibrer, une véritable ode à l’amour, à la famille, qui nous fera immanquablement réfléchir et qui nous apprendra que se souvenir est plus important que tout !

14 réflexions au sujet de « Coco »

  1. Pixar a un talent très particulier pour véhiculer des émotions et nous faire retrouver des yeux d’enfants. J’aurai toujours tendance à dire que je suis trop « vieux » pour les films d’animation et pourtant les Pixar arrivent à m’émerveiller et à me toucher droit au cœur. Vice-Versa y était parfaitement arrivé et Coco s’est également très bien débrouillé. C’est un très bel hommage à la culture mexicaine, on évolue dans un univers bigarré et extraordinaire, tout en s’intéressant à des valeurs fondamentales, à l’attachement, à l’importance de la famille, tout en mettant en garde par rapport à notre capacité à savoir être indépendant et à s’affirmer. Mais ça parle aussi de la peur de l’art dans notre société, l’art étant vu comme quelque chose de marginalisant et destiné à des personnes ne sachant que faire et ayant soi-disant raté leur vie. C’est un très beau film, optimiste, poétique, plein de sens et qui donne envie de relativiser et de sourire à la vie. 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s