Dans la Brume

Réalisation : Daniel Roby

Casting : Romain Duris, Olga Kurylenko, Fantine Harduin, Michel Robin, Anna Gaylor, Réphaël Ghrenassia, Erja Malatier, Alexis Manenti…

Nationalité : Français, québécois

Genre : Science-fiction

Durée : 1h29

Date de sortie : 4 avril 2018

Bande-annonce : https://youtu.be/slCB6B5P3Ng

Synopsis

Le jour où une étrange brume mortelle submerge Paris, des survivants trouvent refuge dans les derniers étages des immeubles et sur les toits de la capitale. Sans informations, sans électricité, sans eau ni nourriture, une petite famille tente de survivre à cette catastrophe…Mais les heures passent et un constat s’impose : les secours ne viendront pas et il faudra, pour espérer s’en sortir, tenter sa chance dans la brume…

Mon avis

Une expérience aussi oppressante que captivante !

Rares sont les films qui m’ont autant attiré dès les premières minutes de la bande-annonce, celui-ci en fait partie et ce fut un coup de cœur.

Alors, passons à mon avis.

Pas une grande fan du cinéma français en règle générale, pourtant, je peux vous dire que si tous sont au même niveau que celui-ci, je vais très rapidement le devenir, parce que oui, c’est une vraie et superbe pépite. Les films catastrophes ne sont habituellement pas l’apanage de notre pays, souvent plus américains, pourtant, celui-ci est une parfaite réussite du genre et surtout, il est d’un réalisme saisissant. Oui, son véritable point fort est incontestablement sa réalisation, le travail de Daniel Roby est littéralement bluffant, là où habituellement les effets spéciaux sont utilisés à profusion, ici, ils sont quasiment inexistants. Un choix qui donne un visuel totalement épuré, sans faux-semblant, pour nous immerger dans un environnement extrêmement réaliste, qui nous paraîtra effroyablement vrai. Sa vision d’un Paris touché par une catastrophe sans précédent est époustouflante, terrifiante évidemment, avec cette impression de fin du monde, elle a presque quelque chose de lyrique, une beauté irréelle et pourtant bien présente. C’est un véritable film d’atmosphère, quasiment un huis clos, même si c’est une ville, la solitude qui en ressort, cette sensation d’apocalypse, c’est un ensemble qui nous plonge dans quelque chose d’extrêmement oppressant. Tout se joue avec cette ambiance, le mystère qui entoure l’apparition de cette brume, ses effets sur la population, c’est ce qui va nous tenir en haleine du début à la fin. Et pour le coup, on peut absolument souligner l’écriture de ce scénario, son intrigue est parfaitement menée, ni trop simple, ni trop compliquée, elle nous entraînera vers une histoire ô combien palpitante. Quelques pistes nous seront données, quelques indices seront distillés ici ou là, mais pas de véritables réponses en soi, de quoi attiser un peu plus notre imagination, une certaine ouverture, qui m’a tout particulièrement plu. Mais il ne faut pas oublier que cette histoire est également extrêmement difficile, elle ne nous épargnera rien, elle nous fera traverser des instants bouleversants, si inattendus, que l’on sera pris au dépourvu et que les larmes seront incontrôlables. En ce qui concerne le casting, le duo Romain Duris/Olga Kurylenko est exceptionnel et j’ai beaucoup aimé le rôle de Fantine Harduin.

En bref : Un film catastrophes absolument parfait, qui va à contre courant de ce que l’on peut voir habituellement, qui ne cherche pas l’explosif à tout prix, mais le naturel, le réalisme, nous faisant vibrer et nous livrant une expérience hors du commun !

6 réflexions au sujet de « Dans la Brume »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s