À la Dérive

Réalisation : Baltasar Kormákur

Casting : Shailene Woodley, Sam Claflin, Jeffrey Thomas, Elizabeth Hawthorne…

Nationalité : Américain 

Genre : Drame, romance

Durée : 1h38

Date de sortie : 4 juillet 2018

Bande-annonce : https://youtu.be/jzjJ9thxgo8

Synopsis

Tami Oldham et Richard Sharp  décident de convoyer un bateau à travers le Pacifique et se retrouvent pris au piège dans un terrible ouragan. Après le passage dévastateur de la tempête, Tami se réveille et découvre leur bateau complètement détruit et Richard gravement blessé. À la dérive, sans espoir d’être secouru, Tami ne pourra compter que sur elle-même pour survivre et sauver celui qu’elle aime.

Mon avis

Un film intense et particulièrement émouvant !

Lorsque j’ai vu la bande-annonce, j’ai immédiatement voulu le découvrir et je dois dire qu’il m’a beaucoup plu.

Alors, passons à mon avis.

« Nous n’allons pas mourir ici. »

Il est vrai que des films sur des naufrages, on en a vu beaucoup, seulement, celui-ci est clairement plus tourné vers le réalisme, il est plus sobre et pour cause, il est issu d’une histoire vraie. Alors, lorsque l’on sait ça, croyez-moi, nous le voyons avec une autre perspective, avec la peur au ventre, on vit les événements plus intensément et en totale immersion, c’est une expérience à part entière. Visuellement, c’est une petite pépite, la réalisation de Baltasar Kormákur est absolument sublime, les paysages qu’il met en scène sont exceptionnels, ils nous font rêver et voyager, à travers ces endroits paradisiaques. Mais bien souvent, ils apportent également leurs lots de cauchemars, cette solitude effroyable lorsque l’on est seul au monde, sur cette immensité que sont les océans, qui vont finalement se montrer plus hostiles que jamais. Les effets spéciaux y sont d’une qualité époustouflante, la tempête notamment est tout simplement bluffante, terriblement impressionnante, elle nous fera inévitablement frissonner d’horreur. En ce qui concerne le scénario, je l’ai trouvé extrêmement intelligent, ce jeu de va-et-vient entre passé et présent est un excellent moyen de nous présenter l’intrigue. Il permet d’installer un rythme très juste, de nous dévoiler les pans de l’histoire au fur et à mesure, de nous montrer petit à petit ce parcours du combattant, mais également ce qui les a conduit ici. Alors, attendez-vous à être bouleversé, non, ce film n’est pas un beau petit voyage sans conséquence, c’est une épreuve, une catastrophe physique et psychologique, qui vous fera vivre le meilleur, comme le pire. C’est un cocktail de tout ce que représente la vie, que ce soit l’amour, la soif de liberté, ou même la mort, c’est un ensemble de sentiments d’une richesse à couper le souffle et les larmes ne manqueront pas d’être au rendez-vous. Quant au casting, je dois dire qu’il est bluffant, le duo Shailene Woodley/Sam Claflin est tout simplement parfait, exceptionnel de crédibilité.

En bref : Un film superbement mené, une histoire vraie intimiste, que l’on suit au plus près et qui nous fera vivre cette catastrophe en immersion totale, avec tout le courage et la détermination à survivre qui s’en dégagent !

 

14 réflexions au sujet de « À la Dérive »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s