La Mule

Réalisation : Clint Eastwood

Casting : Clint Eastwood, Bradley Cooper, Laurence Fishburne, Michael Peña, Dianne Wiest, Andy Garcia, Ignacio Serricchio, Alison Eastwood…

Nationalité : Américain

Genre : Drame, Biopic

Durée : 1h56

Date de sortie : 23 janvier 2019

Bande-annonce : https://youtu.be/bGgyUSO24BA

Synopsis

À plus de 80 ans, Earl Stone est aux abois. Il est non seulement fauché et seul, mais son entreprise risque d’être saisie. Il accepte alors un boulot qui – en apparence – ne lui demande que de faire le chauffeur. Sauf que, sans le savoir, il s’est engagé à être passeur de drogue pour un cartel mexicain. Extrêmement performant, il transporte des cargaisons de plus en plus importantes. Ce qui pousse les chefs du cartel, toujours méfiants, à lui imposer un « supérieur » chargé de le surveiller. Mais ils ne sont pas les seuls à s’intéresser à lui : l’agent de la DEA Colin Bates est plus qu’intrigué par cette nouvelle « mule ». Entre la police, les hommes de main du cartel et les fantômes du passé menaçant de le rattraper, Earl est désormais lancé dans une vertigineuse course contre la montre…

Mon avis

Un film bouleversant et poignant !

Sans aucune surprise, c’est un film que j’attendais de voir avec impatience et encore une fois, je ne suis pas déçue.

Alors, passons à mon avis.

« Pour ce que ça vaut, je suis désolé pour tout. »

Décidément, Clint Eastwood a un véritable don pour nous livrer des sujets totalement atypiques, pour pouvoir mettre le doigt sur ce qui ne va pas et ainsi, nous faire passer des messages essentiels. Ici et comme souvent, il a choisi de nous parler d’une histoire vraie, qui peut vous paraître un peu folle, mais sachez pourtant que tout est bien réaliste, c’est bien pour ça qu’il est aussi percutant. Lorsque l’on pense cartel de drogue, notamment l’un des plus grands existants, on a beaucoup de mal à y associer l’image d’un papy de 90 ans, que l’on verrait plutôt bien tranquillement chez lui. Mais lorsque la crise américaine tape à sa porte, lui faisant perdre absolument tout ce qu’il avait, il décide bien malgré lui de plonger dans cet univers, en devenant l’un des meilleurs passeurs de drogue. C’est un monde très sombre et pourtant, la bonhomie de cet homme va nous le rendre plus agréable, on ne s’attend tellement pas à s’attacher à des membres d’un cartel aussi violent, mais la relation qu’ils ont avec ce vieil homme est profondément belle et touchante. C’est un vrai paradoxe, pourtant, cette amitié improbable existe bel et bien, ils se respectaient, s’entraidaient même, il y avait une vraie confiance entre eux, c’était presque une famille. Et à travers ce parcours totalement atypique, il nous parlera aussi de l’importance de la famille, d’une génération qui pensait qu’une bonne situation était plus important que tout, à défaut d’avoir une vie de famille, c’est un formidable témoignage de reconstruction. C’est une magnifique preuve de pardon, qui nous montre qu’il n’est jamais trop tard pour bien agir, pour reprendre sa place dans sa famille, même si on n’oublie pas, il est possible de continuer à avancer ensemble. Visuellement, c’est également une superbe réussite, la sobriété qu’il y a dans l’image, lui donne toute sa force, rien n’est surfait, quasiment aucun effets spéciaux, pour un résultat le plus naturel possible. En revanche, tout n’est pas tout rose non plus, c’est un univers très difficile, où la violence est omniprésente, il y a évidemment quelques scènes difficiles, mais là aussi, nous ne sommes aucunement dans la surenchère. En ce qui concerne le scénario, en soi, il peut être assez simple, c’est un biopic, alors, il suffit de se laisser porter par cette histoire vraie pleine de rebondissements. Effectivement, le début peut vous paraître un peu long, mais finalement, très vite les choses s’accélèrent, le rythme de l’intrigue est assez intense, c’est prenant, c’est même assez stressant, on aura la peur au ventre à quelques reprises. Et émotionnellement, c’est d’ailleurs une sacrée claque, comme toujours d’ailleurs, malgré une véritable pointe d’humour, je ne vous cache pas que les larmes seront présentes, notamment pour cette fin absolument poignante. Quant au casting, il est parfait, quel plaisir de voir le grand Clint Eastwood devant la caméra et j’ai également  beaucoup aimé le rôle de Bradley Cooper.

En bref : Un biopic original, une histoire vraie qui permet de nous livrer des messages extrêmement forts, nous montrant également ce que notre société actuelle nous pousse parfois à faire pour survivre !

18 réflexions au sujet de « La Mule »

  1. Un film que j’ai très envie de voir, je pense qu’il est extrêmement intéressant, intense car touchant. Je te remercie pour cet avis sensible et fouillé, c’est toujours un plaisir de lire tes articles ♥

    J'aime

  2. Ce n’est pas le film qui m’intéresse le plus en ce moment, mais je suis contente que tu aies aimé ! 😀
    J’irais peut-être jeter un coup d’œil du coup… :3

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s