Green Book : Sur les Routes du Sud

Réalisation : Peter Farrelly

Casting : Viggo Mortensen, Mahershala Ali, Linda Cardellini, Sebastian Maniscalco, Dimiter D. Marinov, P.J. Byrne, Don Stark, David An…

Nationalité : Américain 

Genre : Drame, biopic

Durée : 2h10

Date de sortie : 23 janvier 2019

Bande-annonce : https://youtu.be/QkZxoko_HC0

Synopsis

En 1962, alors que règne la ségrégation, Tony Lip, un videur italo-américain du Bronx, est engagé pour conduire et protéger le Dr Don Shirley, un pianiste noir de renommée mondiale, lors d’une tournée de concerts. Durant leur périple de Manhattan jusqu’au Sud profond, ils s’appuient sur le Green Book pour dénicher les établissements accueillant les personnes de couleur, où l’on ne refusera pas de servir Shirley et où il ne sera ni humilié ni maltraité.

Mon avis

Un film poignant et profondément humain !

Ce film faisait partie de ceux qu’il me fallait voir et pour cause, ce fut un coup de cœur absolu.

Alors, passons à mon avis.

« On ne gagne jamais avec la violence. On gagne en restant digne. »

Bien sûr, j’en avais beaucoup entendu parler, de nombreux bons avis et des prix assez prestigieux, pas forcément ce qui me donnait envie, mais c’est vraiment ce qu’il dégageait qui m’avait immédiatement attiré. Et au final, il est incontestablement l’une de mes premières pépites de cette nouvelle année, c’est le genre de film qui ne laissera personne indifférent et qui saura vous marquer de son empreinte pour un sacré moment. C’est l’histoire vraie d’une amitié totalement improbable, mais c’est également le nom d’un livre ayant existé et qui regroupait les établissements dans le sud américain, qui acceptaient les noirs. Nous sommes dans les années 60 et autant vous dire que le racisme est toujours bien présent, surtout dans cette région, mais nous verrons également à quel point il peut être d’une hypocrisie écœurante. Parce que oui, ces messieurs, dames bourgeois se vantaient d’accueillir un pianiste si talentueux, mais une fois son concert fini, il redevenait un moins que rien à leurs yeux, n’ayant pas le droit de manger à leur table ou même d’utiliser les toilettes intérieures. Des exemples parmi tant d’autres dont étaient capables ces bien pensants, des préjugés terribles, des réflexions d’une cruauté sans nom, autant d’humiliations qui vous feront froid dans le dos. Alors, je vous l’accorde, le sujet n’est pas simple, ni le plus joyeux, mais c’est une réalité qu’il est bon de connaître et surtout, sachez également, que ce n’est pas seulement triste. C’est aussi une vraie comédie dans le fond, pas de celles que l’on connaît, mais d’une façon plus subtile, plus franche, un humour tout à fait naturel et une bonne humeur quasiment omniprésente, qui vous donnera toujours le sourire. On peut saluer la réalisation de Peter Farrelly, qui a fait un formidable travail de reconstitution déjà, nous immergeant totalement à cette époque, pour le meilleur ou pour le pire. Visuellement, il n’y a rien à dire, c’est parfaitement maîtrisé, rien n’est surfait, pas besoin d’effets spéciaux ici, tout n’est que pur réalisme, c’est d’une simplicité rafraîchissante et c’est surtout très juste. En ce qui concerne le scénario, c’est celui d’un biopic, un road trip qui sera l’occasion d’être les témoins privilégiés de cette amitié qui s’est construite sur les épreuves et les différences de l’un et de l’autre. Ils vont apprendre à se connaître, à faire abstraction de leurs préjugés, ils vont grandir ensemble, prendre le meilleur chez chacun d’eux, ils vont affronter le quotidien, les brimades, ils vont se défendre contre la haine et ils vont forger des liens extraordinaires. C’est une histoire poignante, qui vous fera passer par mille émotions, beaucoup de colère bien sûr, mais également beaucoup de joie, de sourires et des larmes aussi, parce que ça fait partie de la vie. Quant au casting, c’est une merveille, Viggo Mortensen y est tout simplement excellent, Mahershala Ali est extraordinaire de sincérité et Linda Cardellini est la touche de douceur de l’ensemble.

En bref : Un biopic bouleversant, qui saura nous livrer des messages incroyablement percutants et nous faire partager la puissance d’une amitié qui a surmonté le pire, pour devenir indestructible !

14 réflexions au sujet de « Green Book : Sur les Routes du Sud »

  1. C’est totalement le genre de film que j’adore, des films forts qui délivrent des messages souvent universels. Merci pour ce très bel avis qui me conforte dans l’idée que je dois voir ce film !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s