Glass

Réalisation : M. Night Shyamalan

Casting : James McAvoy, Bruce Willis, Anya Taylor-Joy, Sarah Paulson, Samuel L. Jackson, Charlayne Woodard, Spencer Treat Clark, Luke Kirby…

Nationalité : Américain 

Genre : Thriller, fantastique

Durée : 2h10

Date de sortie : 16 janvier 2019

Bande-annonce : https://youtu.be/974RoS52jsw

Synopsis

Peu de temps après les événements relatés dans Split, David Dunn – l’homme incassable – poursuit sa traque de La Bête, surnom donné à Kevin Crumb depuis qu’on le sait capable d’endosser 23 personnalités différentes. De son côté, le mystérieux homme souffrant du syndrome des os de verre Elijah Price suscite à nouveau l’intérêt des forces de l’ordre en affirmant détenir des informations capitales sur les deux hommes…

Mon avis

Un film absolument bluffant !

Voilà incontestablement l’un des films que j’attendais le plus et autant dire qu’il fut un coup de cœur.

Alors, passons à mon avis.

« Ce n’est pas un dessin animé. C’est la réalité. »

Si comme moi, vous êtes allés voir « Split » tout à fait innocemment, mais que durant cette fameuse scène post-générique, vous avez quasiment hurlé de surprise et crié au génie, lorsque vous avez compris le lien avec « Incassable », vous aviez forcément hâte de voir cette suite. Eh oui, bien plus que des films solitaires, c’est en réalité une véritable trilogie qui voit sa conclusion se terminer ici, une trilogie qui aura marqué mon parcours de cinéphile du premier au dernier et que je n’oublierai pas de sitôt. Une œuvre à part entière, qui donne un tout autre sens au concept de super-héros, très éloignée de ce qui se fait maintenant, qui n’est pas aussi spectaculaire, mais qui pour autant, est incroyablement plus percutante. Ici, pas de pouvoirs extravagants, mais quelque chose de beaucoup subtil, des dons, ou des malédictions pour certains, qui touchent le commun des mortels et auxquels nous pouvons aisément croire, tant ils nous paraissent réalistes. Ils ne sont pas au-devant de la scène, ils vivent et agissent dans l’ombre, parce que la société n’est pas prête pour eux, ils sont comme vous et moi, mais ils sont également beaucoup plus que ça. Je ne vous cache pas que c’est également beaucoup plus sombre, plus à l’image d’un « Watchmen » par exemple, il n’hésite pas à nous montrer les failles et les faiblesses de ces héros, nous prouver qu’au fond ils sont simplement humains et qu’ils sont vulnérables. En grande fan du travail de M. Night Shyamalan, j’ai retrouvé ici ce que j’aimais tant, on reconnaît totalement sa patte, ce talent inné qu’il a de toujours nous surprendre, nous faire plonger tête baissée dans son univers, pour toujours nous bluffer à la fin. Visuellement, il n’y a absolument rien à dire, c’est parfait, c’est maîtrisé, l’ambiance est incroyablement immersive, elle a une véritable identité, une signature propre à l’image, dans ses couleurs, c’est absolument dingue. Les effets spéciaux sont également d’une excellente qualité, là aussi, pas aussi nombreux que ce qui se fait habituellement, mais c’est justement ce qui en fait toute sa force, c’est en cela qu’il est plus percutant. En ce qui concerne le scénario, il est tout aussi génial que le reste, on reprend là où l’on s’était arrêté et on découvre enfin tout le potentiel de cette intrigue et comment vous dire que l’on en prend plein les yeux. Impossible d’imaginer une seconde où tout ça va nous mener, on se laisse porter, nous sommes les simples spectateurs d’une catastrophe que l’on sent arriver, mais que l’on ne parvient pas à saisir réellement. Vous ne vous ennuierez pas une seconde, le stress ira crescendo, plus on s’approche de la fin et plus on entrevoit une vérité se dessiner, mais lorsque l’on comprendra toute l’ampleur de cette histoire, c’est le choc qui sera prédominant. Alors, je vous garantis qu’émotionnellement, c’est une sacrée claque, je ne m’y attendais vraiment pas et pourtant, j’ai été totalement prise dans le feu de l’action, pour finalement finir en larmes. Quant au casting, il est exceptionnel, James McAvoy y est absolument magistral, Bruce Willis revient en force, Anya Taylor-Joy est d’une incroyable justesse et Samuel L. Jackson est toujours aussi froidement effrayant.

En bref : Un film qui vient clore une trilogie que personne n’attendait, une dernière aventure d’une intensité rare, qui saura nous donner une vision tellement plus humaine et bouleversante des héros !

12 réflexions au sujet de « Glass »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s