Captive State

Réalisation : Rupert Wyatt

Casting : Ashton Sanders, John Goodman, Vera Farmiga, Jonathan Majors, Madeline Brewer, Machine Gun Kelly, Kevin Dunn, KiKi Layne…

Nationalité : Américain 

Genre : Science-fiction 

Durée : 1h49

Date de sortie : 3 avril 2019

Bande-annonce : https://youtu.be/i5l60P6Aj0E

Synopsis

Les extraterrestres ont envahi la Terre. Occupée, la ville de Chicago se divise entre les collaborateurs qui ont juré allégeance à l’envahisseur et les rebelles qui les combattent dans la clandestinité depuis dix ans.

Mon avis

Un film de science-fiction original !

Celui-ci m’a immédiatement intrigué et irrémédiablement attiré, ce fut finalement une superbe découverte.

« Allumer une allumette, déclencher une guerre. »

Les films de science-fiction et d’invasions extraterrestres qui plus est, sont généralement l’occasion d’en faire un gros blockbuster bourré d’action, assez classique donc, pourtant, ici c’est tout le contraire. On pourrait même croire à un petit film indépendant, mais attention, il n’est pour autant pas dénué d’intérêt, il est simplement différent, vu sous angle moins superficiel peut-être, fait avec plus de subtilité. Habituellement, lorsque le monde se fait envahir par des êtres venus d’ailleurs, il est question de luttes sans merci pour s’en débarrasser, mais ici, un traité a été signé, pour instaurer une paix toute relative. En réalité, on pourrait transposer cette situation avec celle de la Seconde Guerre Mondiale, ça en est même l’exact reflet, avec d’un côté, ceux qui coopèrent, ceux qui tentent de survivre à cette situation et ceux qui résistent. C’est un film qui se révèle alors beaucoup plus psychologique, plus tourné vers un aspect stratégique, ne vous attendez surtout pas à de grosses batailles spectaculaires, c’est plus une guerre froide. Il est vrai qu’au début, ça peut être assez déstabilisant, mais très rapidement on est totalement immergés dans ce réseau et on veut absolument savoir où il va nous mener, c’est absolument passionnant. Je suis littéralement sous le charme de la réalisation de Rupert Wyatt, qui a réussi le tour de force de faire de cet univers un monde totalement réaliste et c’est justement ce qui fait le plus froid dans le dos. Effectivement, en règle générale, nous n’avons aucun mal à se détacher de l’action d’un tel film, mais ici, tout est fait pour coller à ce qui pourrait être probable et on y croit, parce que tous les éléments sonnent vrai, c’est assez effrayant. Visuellement, c’est très sombre, on sent bien tout le poids de cette situation, c’est même presque oppressant, on sent tout le poids que peut représenter ce gouvernement extraterrestre, le fait de se sentir prisonnier de sa propre planète. J’ai beaucoup aimé la sobriété de l’image, on ne cherche pas le beau, c’est brut, mais c’est justement ce qui amplifie ce réalisme saisissant, ce qui en fait toute sa puissance. C’est aussi pour cette raison qu’il n’y a que peu d’effets spéciaux, bien que de qualité, ils ne sont présents que pour les quelques scènes d’action et pour ces extraterrestres, là aussi, totalement uniques en leur genre. En ce qui concerne le scénario, c’est pour moi, le vrai point fort de ce film, je ne m’y attendais pas forcément, mais il est malin, intéressant, logique et incroyablement surprenant, c’est un parti pris qui fonctionne merveilleusement bien. À travers les différents protagonistes que nous suivrons, c’est toute une chaîne qui se met en place, une sorte de partie d’échecs contre l’ennemi, où les sacrifices se feront pour la liberté, pour le futur. Il suffit d’un geste de rébellion pour que le soulèvement prenne de l’ampleur, pour que l’espoir et l’envie de se battre reviennent chez ceux qui avaient accepté la situation et ça, c’est absolument bouleversant. Quant au casting, il est excellent, Ashton Sanders est tout simplement bluffant, John Goodman y est incroyable et petite mention spéciale pour une Vera Farmiga très mystérieuse.

En bref : Un film de science-fiction qui a le mérite d’être terriblement original, un angle de vue unique, d’un réalisme qui peut nous faire poser des questions et qui nous fera partager une histoire intense, étonnamment poignante !

10 réflexions au sujet de « Captive State »

Répondre à Vampilou fait son Cinéma Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s