Tully

Réalisation : Jason Reitman

Casting : Charlize Theron, Mackenzie Davis, Ron Livingston, Mark Duplass, Lia Frankland, Asher Miles Fallica, Elaine Tan, Maddie Dixon-Poirier…

Nationalité : Américain

Genre : Drame, comédie

Durée : 1h36

Date de sortie : 27 juin 2018

Bande-annonce : https://youtu.be/aQTM1M5LmPo

Synopsis

Marlo, la petite quarantaine, vient d’avoir son troisième enfant. Entre son corps malmené par les grossesses qu’elle ne reconnaît plus, les nuits sans sommeil, les repas à préparer, les lessives incessantes et ses deux aînés qui ne lui laissent aucun répit, elle est au bout du rouleau. Un soir, son frère lui propose de lui offrir, comme cadeau de naissance, une nounou de nuit.

Mon avis

Un film original et surprenant !

Je n’avais pas pu le voir au cinéma, alors j’ai sauté sur l’occasion et j’ai adoré ce moment.

« Si tu veux t’enfuir, je comprends, parce que je veux faire ça aussi parfois, mais je ne le ferai pas. »

Rares sont les films qui ont une vision réaliste, voire quelque peu négative de la maternité, c’est toujours un moment fabuleux, duquel on occulte la moindre facette un peu sombre, mais ce n’est pas toujours le cas. Je ne suis pas mère, mais il me semble important de montrer que ce n’est pas toujours rose, pour toutes celles qui ont l’impression d’être des extraterrestres parce que pour elles, ce n’est pas simple. Il est ridicule d’idéaliser cet instant, même si le diaboliser n’est pas la solution non plus, mais simplement parler vrai, ne pas cacher le pire, tout en parlant du meilleur et c’est exactement le cas ici. On comprendra aisément qu’être mère implique beaucoup de responsabilités, la charge mentale est conséquente, d’autant plus qu’il faut aussi rester femme et épouse en même temps, un travail à plein temps. Alors, certaines scènes auront le mérite d’être cocasses, de nous faire rire de la situation, sans pour autant être tournées en dérision, elles seront essentiellement cyniques, mais délicieusement piquantes. Il ne faut pourtant pas en minimiser l’aspect dramatique, mais plus important encore la psychologie, cette souffrance silencieuse qui s’accumule, qui devient de plus en plus profonde et qui vous empêche de remonter à la surface. J’ai tout particulièrement apprécié la réalisation de Jason Reitman, très simple en apparence, il met en valeur le naturel du cadre, tout en y insufflant une lumière saisissante de beauté. En ce qui concerne le scénario, on pourrait le penser peu surprenant, mais ne vous y fiez pas, il nous réserve bien plus de rebondissements que ce que l’on pouvait imaginer. L’intrigue pourra vous paraître des plus classiques et elle l’est en grande partie, mais un élément viendra ajouter cette petite originalité qui vient tout changer, qui lui donne toute son identité. Lorsque l’on comprendra la vérité cachée derrière cette histoire, c’est d’un œil nouveau que nous la verrons, on saisira le message passé avec d’autant plus de forces et une émotion bien plus intense. Quant au casting, Charlize Theron y est une fois de plus époustouflante et j’ai beaucoup aimé la fraîcheur de Mackenzie Davis.

En bref : Un film troublant de réalisme sur le rôle de mère, qui saura déculpabiliser bon nombre d’entre elles, qui l’aborde avec humour, mais aussi avec une véritable gravité, qui nous bouleversera à coup sûr !

20 réflexions au sujet de « Tully »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s