Mowgli : La Légende de la Jungle

Réalisation : Andy Serkis

Casting : Rohan Chand, Andy Serkis, Benedict Cumberbatch, Christian Bale, Cate Blanchett, Naomie Harris, Eddie Marsan, Tom Hollander…

Nationalité : Américain

Genre : Aventure

Durée : 1h44

Date de sortie : 7 décembre 2018

Bande-annonce : https://youtu.be/vrL_vs2-uLA

Synopsis

Le film s’attache au parcours de Mowgli qui, enfant, est élevé par une meute de loups au cœur de la jungle indienne. Tandis qu’il apprend les lois souvent âpres de la jungle, sous la responsabilité de l’ours Baloo et de la panthère Bagheera, Mowgli est accepté par les animaux de la jungle comme l’un des leurs – sauf par le terrible tigre Shere Khan.

Mon avis

Une version live bien plus sombre !

C’est l’un des films qui me tentait le plus sur Netflix et autant dire que je me suis totalement régalée.

« Tu es quelque chose que la jungle n’a jamais vu. »

Nous connaissons tous l’histoire du « Livre de la Jungle », que ce soit le roman, le dessin animé ou la dernière version live, tous deux signés Disney, elles ont quasiment toutes la même base évidemment, celle-ci aussi, mais elle parvient pourtant à s’en détacher complètement. C’est sûrement l’adaptation qui colle au plus près du roman justement, celle qui s’éloigne le plus du côté un peu trop enfantin qui est logiquement inévitable lorsque l’on parle de la firme aux grandes oreilles et que je ne renie pas pour autant. Mais il est vrai que cette interprétation plus indépendante du label prend une tout autre tournure, beaucoup plus sombre et réaliste, elle est aussi incontestablement plus difficile, mais d’un intérêt différent. Oubliez les chansons que l’on a tous en tête, il n’y en a aucune ici, nous ne sommes pas dans une ambiance aussi légère, elle sera très noire, presque oppressante, angoissante même, mais c’est l’idée de ce que l’on peut se faire de la jungle. C’est un lieu inhospitalier pour l’homme où les animaux règnent en maître et où même la flore locale peut représenter un danger pour lui, rien n’est fait pour que nous y survivions et finalement, ce n’est pas plus mal, c’est un territoire qui doit rester sauvage, pour être protégé. Voilà une notion qui a son importance d’ailleurs, chose que nous n’avions jamais vu jusqu’à alors, dans cette version, on y montre ce que l’homme peut engendrer de pire pour un tel paysage et notamment le braconnage. Nous serons témoins de scènes terribles à ce sujet, bien que peu détaillées, elles n’en sont pas moins percutantes, symboliques de la nature de l’être humain tout puissant et viennent nous montrer la triste réalité de faits qui ont toujours cours dans notre société. En dehors de ça, on retrouve l’univers que l’on connaît si bien, tous les personnages principaux sont présents, on retrouve leurs personnalités, bien que moins extraverties et plus graves, moins niaises peut-être, elles n’en sont que plus profondes. La réalisation d’Andy Serkis est à la hauteur de son talent, le grand maître des images de synthèses, celui qui a montré mille fois ce dont il était capable à travers cette technique, a encore frappé et c’est pour le meilleur. Inutile de dire que visuellement, c’est du grand art, les effets spéciaux sont inévitablement de qualité, le rendu est éblouissant, que ce soit les paysages ou les animaux, nous y sommes totalement immergés, pour un voyage extraordinaire. En ce qui concerne le scénario, il reste assez identique à ce que nous avons déjà vu, même si des scènes importantes sont remaniées, pour nous offrir une intrigue plus poussée et plus prenante également. Des ajouts, à mon sens, nécessaires, qui viennent apporter un approfondissement certain, une vision plus complexe et par là même beaucoup plus émouvante, pour nous livrer des messages forts, notamment sur la différence. Le casting, bien que peu représentatif en véritable présence humaine est excellent, le jeune Rohan Chand tient l’ensemble sur ses épaules et le rôle de Matthew Rhys a beau être monstrueux, il n’en est pas moins essentiel.

En bref : Une adaptation qui se détache complètement de celle de Disney, pour devenir beaucoup plus sombre, plus difficile parfois, elle est pourtant bien plus réaliste et nous offre un ensemble plus angoissant, mais néanmoins bien plus prenant !

8/10

10 réflexions au sujet de « Mowgli : La Légende de la Jungle »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s