The Lie

Réalisation : Veena Sud

Casting : Peter Sarsgaard, Mireille Enos, Joey King, Cas Anvar, Devery Jacobs, Patti Kim, Nicholas Lea, Danielle Kind…

Nationalité : Américain

Genre : Thriller, drame

Durée : 1h37

Date de sortie : 6 octobre 2020

Bande-annonce : https://youtu.be/_7-6rP8v1W0

Synopsis

Le mystère entourant la mort de la jeune amie de Kayla. Ses parents ainsi que la famille de la défunte vont tenter de la percer à jour pour démêler le nœud de l’histoire : était-ce un accident ou un meurtre ?

Mon avis

Un thriller plutôt bien mené !

Sorti directement sur Amazon Prime, il me tardait de le voir et j’ai passé un bon moment.

« Jusqu’où iriez-vous pour cacher la vérité ? »

Tout commence comme un thriller assez classique, jalousie adolescente qui pousse à l’extrême, rien de bien original de prime abord et pourtant, on se laissera totalement prendre au jeu. Parce que c’est une dimension extrêmement psychologique qui sera mise en avant, une réflexion finalement tout à fait réaliste, que l’on pourra tous se poser. Que feriez-vous si votre fille vous annonçait le pire, si elle vous avouait qu’elle a tué, pas par légitime défense, mais simplement par envie, parce qu’elle ne supportait plus cette amie qui la rabaissait sans cesse. C’est là, le véritable enjeu du film, se taire, la protéger coûte que coûte, ou la dénoncer, impensable pour des parents d’envoyer leur enfant en prison, bien qu’ils ne cautionnent absolument pas son geste. Entre déception et désillusions, ils vont devoir prendre des décisions, déjouer les preuves, trouver le coupable idéal, tout faire, pour éloigner les forces de l’ordre de la vérité. C’est une véritable descente en enfers, où le premier mensonge, vous plonge vers une spirale infernale qui vous pousse toujours plus loin et à prendre toujours plus de risques, jusqu’au point de non-retour. J’ai beaucoup aimé la réalisation de Veena Sud, très sombre et réaliste, elle nous plonge dans une atmosphère très particulière, mais ô combien appréciable. Effectivement, c’est une ambiance presque aseptisée, froide, qui correspond parfaitement à l’acte commis, nous avons la sensation d’être au cœur des réactions d’une vraie psychopathe et d’en faire cruellement les frais. En ce qui concerne le scénario, il est franchement bien mené, alors que le postulat de départ pouvait être assez classique, il sera pourtant bien plus surprenant que ce que nous pouvions imaginer. Nous serons presque dans huis-clos familial, rongé par leurs reproches, par leurs erreurs, par les remords des uns et des autres, cette situation sonne étrangement comme un nouveau départ. Ils vont se remettre en question, se rendre compte que leur famille compte plus que tout, se pardonner, pour affronter ensemble cette épreuve. Mais il faut se méfier des apparences, elles seront plus trompeuses que jamais et les mensonges prendront une ampleur terrible, avec des conséquences pour le moins inattendues, qui seront dramatiques. Quant au casting, il est plus que crédible, Joey King est d’une froideur saisissante, j’ai beaucoup aimé le rôle à fleur de peau de Mireille Enos et Peter Sarsgaard est un père de famille pas toujours exemplaire, absolument génial.

En bref : Un thriller psychologique qui mène sa barque avec pas mal de talent, qui nous conduit dans un drame familial prenant, qui saura nous livrer un récit surprenant et à la moralité pour le moins riche en réflexions !

7/10

14 réflexions au sujet de « The Lie »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s