The Silence

Réalisation : John R. Leonetti

Casting : Stanley Tucci, Kiernan Shipka, Miranda Otto, Kate Trotter, John Corbett, Kyle Harrison Breitkopf, Dempsey Bryk, Alex Hatz…

Nationalité : Américain

Genre : Fantastique

Durée : 1h31

Date de sortie : 10 avril 2019

Bande-annonce : https://youtu.be/6ID_Rkv4lGc

Synopsis

De terrifiantes créatures ont envahi la Terre, chassant leurs proies humaines au bruit. Pour leur échapper, les Andrews se réfugient dans un lieu isolé, mais découvrent un culte sinistre qui cherche à exploiter les sens suraiguisés de leur fille Ally, sourde depuis ses 13 ans.

Mon avis

Un film d’une intensité extraordinaire !

Ça faisait un petit bout de temps que je l’avais repéré sur Netflix, j’ai enfin pu le regarder et je dois dire que j’ai passé un très bon moment.

« Nous, on sait déjà comment vivre dans le silence. »

Lorsque vous êtes sourde, que vous êtes inévitablement en marge de la société à cause de cette différence, de ce handicap, souvent moquée, mais que rapidement, le monde va devoir devenir comme vous. Lorsque cette faiblesse aux yeux des autres, va finalement devenir votre plus grande force, enviée par beaucoup et même faisant l’objet d’un fanatisme terrifiant pour certains, c’est exactement le postulat de départ de ce film. Puisque suite à l’invasion de créatures libérées par erreur des entrailles de la Terre, elles vont se jeter sur tout ce qui bouge, dévorant voracement tout ce qu’elles entendent, mais ne voient pas. C’est un univers post-apocalyptique qui va s’ouvrir peu à peu devant nos yeux, où les humains vont devoir s’adapter pour survivre autant que possible, mais pas seulement face à ces nouveaux monstres. La réalisation de John R. Leonetti est tout à fait à la hauteur, j’aime particulièrement les tons qu’il a utilisés, très sombres, il nous offre un visuel atypique, mais qui correspond à merveille au contexte. Les effets spéciaux sont de bonne facture, je suis notamment assez bluffée par l’aspect des créatures, pour le moins réalistes et qui nous font littéralement froids dans le dos, par leur nombre et leur intelligence. En ce qui concerne le scénario, pas forcément complexe en soi, c’est un film de survie, assez classique dans son déroulement et dans ses codes, il n’en est pas moins prenant et sait nous entraîner pleinement dans son intrigue. Mais le véritable intérêt de cette histoire c’est ce qui se passe autour, c’est la vision de l’humanité qu’elle met en lumière et c’est clairement en cela qu’il se dégage et sait nous prendre aux tripes. Parce que c’est lorsque le monde est le plus sombre, que l’humanité se révèle également la plus terrible, la plus prompte à ses bas instincts, il n’y a plus de solidarité, plus de morale et tout est permis. Les monstres ne sont pas seulement ceux qui semblent l’être, ils peuvent être tout autant humains que vous, en tout cas, ils le prétendent, mais ils sont prêts à tout, même à la violence la plus primaire et sournoise. Quant au casting, il est extrêmement crédible, Stanley Tucci est excellent dans ce rôle, j’ai adoré l’interprétation de Kiernan Shipka et j’ai beaucoup aimé le rôle de Miranda Otto.

En bref : Un film à l’environnement qui se fait peu à peu post-apocalyptique, un monde de survie face à l’inconnu, un univers de silence extrêmement prenant, qui installe une angoisse insidieuse, qui vous capture dans ses filets et qui vous fait vivre cette aventure en immersion totale, d’une intensité remarquable !

8/10

10 réflexions au sujet de « The Silence »

Répondre à Vampilou fait son Cinéma Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s