Chicago Fire

Réalisation : Derek Haas et Michael Brandt

Casting : Jesse Spencer, Taylor Kinney, Charlie Barnett, Monica Raymund, Lauren German, Eamonn Walker, David Eigenberg, Teri Reeves…

Nationalité : Américaine

Statut : En cours

Synopsis

Aucun travail n’est plus stressant, dangereux ou grisant que celui des pompiers, des secouristes et des auxiliaires médicaux de Chicago. Ces hommes et femmes d’élite de la caserne 51 bravent le danger quand d’autres prennent la fuite.

Mon avis

Une série ultra prenante et rythmée !

Des années que l’on me conseillait cette série, j’ai donc fini par craquer et inévitablement adoré, déjà quatre saisons de dévorées en DVD.

Ah, les pompiers, ce métier qui prête aux nombreux fantasmes, on ne va pas le nier, ça nous fait tous un peu rêver, moi la première et je ne me cache pas, alors forcément, c’est une série qui ne pouvait que me plaire. Bien sûr, je ne vais pas vous mentir, il y a un côté sexy assez indéniable, qui attire au premier abord, mais très rapidement, on s’attache à beaucoup plus que ça, on approfondit ces simples apparences. On découvre alors une série tout en intensité, qui donne le ton dès les premières minutes et qui place l’intrigue sous le signe d’un stress assez constant, qui ne nous laisse pas un instant de répit. Parce que justement, le quotidien des pompiers est ainsi fait, l’adrénaline est omniprésente et va de pair avec l’enchaînement de leurs interventions, il n’y a aucune place au repos. Ils vivent pour sauver les autres, avec une certaine addiction peut-être, ils se donnent entièrement, sans concession et ils risquent leur vie constamment, faisant fi de la peur, mais pas des précautions. Âmes sensibles s’abstenir, certaines opérations sur le terrain sont pour le moins difficiles à supporter, les détails sont bien présents et d’un réalisme effrayant, mais c’est également ce qui en fait sa force. Le rythme est d’une intensité folle, chaque épisode est toujours plus stressant, d’autres le sont même encore plus, nous tenant en haleine, sans jamais nous ennuyer et devenir rébarbatif. Effectivement, on aurait pu craindre une certaine habitude, une lassitude, mais un élément vient toujours faire rebondir l’histoire de fond, pour rallumer notre intérêt et prendre un second souffle. Il faut bien le dire, rien ne nous sera épargné d’ailleurs, parce que les évènements marquants ne seront pas les plus simples à vivre pour nous et nos émotions seront soumises à de très rudes épreuves. Parce que nous nous attacherons effroyablement vite à cette équipe, bien sûr, on aura chacun nos préférés, mais personne que l’on déteste vraiment et c’est justement le pire. On sait inévitablement, qu’au vu des risques inhérents à ce métier, nous savons que nous allons souffrir et je peux vous garantir que ça arrivera lorsque vous vous y attendrez le moins, mais ça arrivera forcément.

En bref : Une série extrêmement prenante, qui crée un attachement immédiat à cette équipe, plus qu’un métier, une famille, soudée dans les épreuves, qui risque absolument tout pour sauver les autres, quitte à perdre leur vie, une abnégation qui force le respect et l’admiration !

16 réflexions au sujet de « Chicago Fire »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s