Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile

Réalisation : Joe Berlinger

Casting : Zac Efron, Lily Collins, Kaya Scodelario, John Malkovich, Grace Victoria Cox, Jim Parsons, Haley Joel Osment, Dylan Baker…

Nationalité : Américain

Genre : Biopic, thriller, drame

Durée : 1h50

Date de sortie : 3 mai 2019

Bande-annonce : https://youtu.be/zqncWh6Q8wU

Synopsis

Liz, une mère célibataire tombée amoureuse de Ted Bundy, refuse de croire à ses crimes pendant des années.

Mon avis

Un film percutant et difficile !

Une sortie Netflix que je souhaitais voir depuis très longtemps, j’ai enfin sauté le pas et quelle découverte ce fut.

« Il n’a tout simplement pas l’air du genre à tuer quelqu’un. »

Lorsque l’on regarde un film, qui concerne l’un des plus grands tueurs en série, on sait forcément dans quoi on met les pieds et même si je connaissais bien son histoire, je ne m’attendais pas à ça. Imaginez ne rien savoir de cet homme, le rencontrer bien avant que tout ça n’explose et en tomber amoureuse, ça aurait pu arriver à n’importe quelle femme et c’est avant tout, ce récit, le plus percutant de tous. Parce que même les pires monstres, n’en ont pas l’air, avenant, gentil, tendre, plein d’attentions, vous ne vous attendez pas une seconde à découvrir brusquement un tel visage de cet homme parfait. C’est pourtant ce qui va se passer ici, apprendre cette ignoble vérité, ne pas y croire dans un premier temps, puis douter, comprendre tous les indices et se rendre compte de l’horreur, se dire que ça aurait pu être nous, à n’importe quel moment. La réalisation de Joe Berlinger est incisive, il met en avant de façon brutale cette terrible affaire, pas visuellement, sans véritablement montrer le pire, il ne détaille jamais les meurtres, on n’en voit aucun réellement. Mais c’est justement là sa force, rester dans la suggestion, laisser parler les mots, les experts, les journalistes, les avocats, les victimes, leur entourage et c’est nettement suffisant pour avoir le portrait de l’horreur à l’état pur. En ce qui concerne le scénario, il est parfaitement écrit, nous suivons cette affaire de ses prémices, à la fin, de ses rebondissements, à son dénouement, sans que jamais notre attention ne se relâche. Nous serons témoins du manque sérieux de professionnalisme du système judiciaire, qui a permis à ce monstre de faire encore plus de victimes, nous serons terrifiés face à son intelligence aussi, parce que ses actes paraissent bien pires, plus inhumains encore. Et c’est justement dans la psychologie que ce récit fait fort, parce que nous serons totalement immergés dans les rouages du cerveau de ce criminel, des manipulations dont il est capable et qui nous ferons froid dans le dos. Une intrigue qui nous prendra aux tripes, à travers les méandres de cette enquête, mais aussi de son procès exceptionnel, qui marque nos mémoires et qui le fera pendant bien longtemps encore. Quant au casting, il est incroyable, je dois dire que Zac Efron m’a tout simplement bluffée par sa performance, Lily Collins y est bouleversante et j’ai adoré le rôle de John Malkovich.

En bref : Un biopic sur l’un des pires monstres jamais connus, une histoire vraie qui a de quoi faire horreur, de part ses actes, mais aussi par ses victimes collatérales, celles qui ne savaient pas, qui n’ont rien demandé, qui souffrent des conséquences, un récit glaçant, qui saura nous bouleverser et nous montrer une facette bien moins connue !

8/10

14 réflexions au sujet de « Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s