Don’t Breathe 2

Réalisation : Rodolfo Sayagues

Casting : Stephen Lang, Madelyn Grace, Brendan Sexton, Adam Young, Rocci Williams, Christian Zagia, Bobby Schofield, Fiona O’Shaughnessy…

Nationalité : Américain

Genre : Épouvante-horreur

Durée : 1h39

Date de sortie : 25 août 2021

Bande-annonce : https://youtu.be/gRbG2tjHYCA

Synopsis

Quelques années après la première effraction mortelle au domicile de Norman Nordstrom, ce dernier vit des jours tranquilles et paisibles. Mais ses anciens péchés le rattrapent…

Mon avis

Une suite tout aussi bien !

Le premier opus avait été une excellente surprise, malgré quelques appréhensions, j’avais hâte de le voir et j’ai passé un très bon moment.

« La guerre nous a tous changé. Aucune âme n’en revient intacte. »

Ayant beaucoup apprécié le précédent métrage, qui se suffisait à lui-même, je dois avouer que je ne savais pas très bien ce qu’ils allaient pouvoir faire, j’avais quelques doutes sur l’intérêt de tout ça. Tout d’abord, bien que ce soit plusieurs années après, on ne peut pas vraiment le considérer comme une suite, puisqu’il n’y a aucun véritable rapport entre les deux, si ce n’est son personnage principal évidemment, mais nous partons dans une tout autre direction. On peut d’ailleurs se trouver quelque peu perdus de prime abord, on ne comprend pas tout de suite ce qu’il en est, mais très vite, les éléments se mettent en place et la tournure prise est finalement tout à fait intéressante. Pas tout à fait un contre-pied, mais on pourrait dire que c’est une suite plus nuancée, où les rôles sont presque inversés, même si ce n’est pas totalement le cas, disons qu’une fois encore, on floute la frontière entre le bien et le mal, pour la rendre plus complexe. La réalisation de Rodolfo Sayagues est à la hauteur, il nous offre un cadre extrêmement sombre, en gardant une part du huis clos qui avait si bien fonctionné dans le précédent, même s’il est un peu moins présent. On conserve également toutes les caractéristiques qui faisaient son authenticité, notamment celles liées à la perte de la vision, qui viennent amplifier toute l’angoisse omniprésente, qui nous prend littéralement aux tripes. Visuellement, il reste bien sûr extrêmement violent, les scènes sont percutantes, l’action est au rendez-vous, mais c’est une brutalité du quotidien, de celle qui existe dans nos sociétés, c’est ce réalisme, qui fait que c’est d’autant plus frappant. En ce qui concerne le scénario, il est plutôt bien mené, là encore, comme son prédécesseur, il parvient à nous surprendre, à ne pas se perdre dans un récit trop cliché, trop convenu et à mettre en place un déroulement tout à fait prenant. L’intrigue se met en place petit à petit, assez simple au premier abord, elle va se révéler un peu plus complexe au fur et à mesure, nous livrant quelques pistes qui apportent une direction différente, vraiment intéressante. On se prend terriblement au jeu, le stress est constant, il nous prend dans ses griffes et étonnamment, c’est un opus extrêmement émouvant, notamment dans l’histoire de fond abordée, qui saura nous toucher tout particulièrement. Quant au casting, Stephen Lang y est toujours aussi excellent et je suis totalement sous le charme de l’interprétation de la jeune Madelyn Grace.

En bref : Une suite qui n’en est pas vraiment une dans les faits, puisqu’elle prend une direction tout à fait différente, pour nous livrer un récit aux nuances réalistes sur le bien et le mal, tout n’est pas tout noir, même si notre passé n’est pas glorieux, nos actes peuvent encore changer la donne !

7/10

16 réflexions au sujet de « Don’t Breathe 2 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s