La Proie d’une Ombre

Réalisation : David Bruckner

Casting : Rebecca Hall, Sarah Goldberg, Evan Jonigkeit, Vondie Curtis-Hall, Stacy Martin, Samantha Buck, Laura Marano, Andy Richter…

Nationalité : Américain

Genre : Épouvante-horreur, thriller

Durée : 1h48

Date de sortie : 15 septembre 2021

Bande-annonce : https://youtu.be/YoXxqiuCDuo

Synopsis

Déchirée par la mort brutale de son mari, Beth se retrouve seule dans la maison au bord du lac qu’il avait construite pour elle. Elle s’efforce de faire face, mais d’inexplicables cauchemars font leur apparition. Dans de troublantes visions, une présence insaisissable semble l’appeler…

Mon avis

Un film d’horreur mais pas seulement !

J’étais particulièrement intriguée par la bande-annonce et je dois dire que j’ai passé un excellent moment.

« Tu avais raison, il n’y a rien. Rien après toi. »

De prime abord, il possède tous les codes du film de genre, voire tous les clichés, le côté maison hantée, présence invisible, c’est assez déjà vu, mais méfiez-vous des apparences, ici, elles sont pour le moins trompeuses. Et c’est justement ce qui m’a tant plu, nous faire croire à un environnement connu, pour nous prendre complètement à revers et nous offrir une complexité tout autre, beaucoup plus subtile, plus riche, plus originale. Même si dans un premier temps, on a cette sensation de déjà-vu, il faut néanmoins noter sa qualité, notamment avec des jump-scare très efficaces, alors que j’y suis peu sensible habituellement, pour le coup, j’ai vraiment envie de souligner leur efficacité redoutable. Une réussite qui se ressent également dans la maîtrise extraordinaire de l’atmosphère, terriblement prenante, sombre, oppressante, nous y sommes immergés jusqu’au cou, plongés dans sa noirceur omniprésente, presque désespérée. La réalisation de David Bruckner est tout à fait au rendez-vous, j’ai particulièrement apprécié sa vision, ses plans presque artistiques, qui offrent un visuel travaillé et pour le moins agréable. Les effets spéciaux sont tout en sobriété, ils sont utilisés avec parcimonie, pour rester dans un naturel voulu, presque avec un certain réalisme, qui a le mérite d’être plus effrayant, plus angoissant, que n’importe quelle exubérance. En ce qui concerne le scénario, assez simple en apparence, il est pourtant terriblement malin, intelligent dans son écriture, il nous offre un récit plus complexe qu’il n’y paraît et surtout, d’une justesse absolue dans les sujets abordés. Une intrigue qui se révèle presque être un thriller, une enquête, une quête de vérité même, une course effrénée pour comprendre, quitte à faire de terribles découvertes, parce que lorsque l’on cherche, on fini par trouver, pour le meilleur et pour le pire. C’est avant tout un formidable témoignage du deuil, notamment lorsque l’on parle de suicide, de l’incompréhension, de la colère qui suit, de la tristesse insoutenable et des ténèbres de plus en plus épaisses dans lesquelles on plonge. Un récit pointu, tout à fait juste dans ses émotions, qui nous livrent des pistes de réflexion passionnantes et surtout, une vérité dont chacun pourra se faire sa propre opinion, selon sa sensibilité, les choses auxquelles nous croyons. Quant au casting, il est clairement au rendez-vous, on peut notamment noter la performance exceptionnelle de Rebecca Hall et celle plus en douceur, plus en retrait, mais très touchante de Sarah Goldberg.

En bref : Un film d’horreur qui prenait un chemin pour le moins banal, classique, mais qui parvient à nous tromper complètement, en nous offrant une intrigue bien plus complexe, plus riche, un thriller paranormal extrêmement prenant, une atmosphère terriblement angoissante et finalement, une belle surprise, délicieusement marquante !

7/10

12 réflexions au sujet de « La Proie d’une Ombre »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s