Stillwater

Réalisation : Tom McCarthy

Casting : Matt Damon, Camille Cottin, Abigail Breslin, Lilou Siauvaud, Deanna Dunagan, Idir Azougli, Anne Le Ny, Moussa Maaskri…

Nationalité : Américain

Genre : Thriller, drame

Durée : 2h20

Date de sortie : 22 septembre 2021

Bande-annonce : https://youtu.be/ioGtjEn35rM

Synopsis

Un foreur de pétrole débarque à Marseille du fin fond de l’Oklahoma, pour soutenir sa fille qu’il connait à peine mais qui purge une peine de prison, accusée d’un crime qu’elle nie avoir commis. Confronté au barrage de la langue, aux différences culturelles et à un système juridique complexe, Bill met un point d’honneur à innocenter sa fille.

Mon avis

Un thriller et bien plus encore !

J’étais quelque peu mitigée quant à la bande-annonce, pourtant, ce film fut finalement une excellente et belle surprise.

« Il y a un temps pour l’espoir et un temps pour l’acceptation. »

Bien loin d’un simple film d’action, c’est essentiellement un drame, mâtiné d’une dose de thriller, un mélange des genres qui fonctionne à merveille et qui nous offre un résultat aussi bouleversant, que prenant. C’est avant tout l’histoire d’un père, mais aussi celle des secondes chances, un père qui a souvent brillé par son absence, ses erreurs, mais qui fait acte de rédemption pour cette fille qu’il a abandonné à de nombreuses reprises. Un père totalement démuni face à la gravité des évènements, à la barrière de langue aussi, celle d’un autre pays, dont il ne connaît rien, mais qui ne cesse pourtant de se battre, envers et contre tous. Mais lorsque vous n’avez pas les moyens, que la justice n’est pas de votre côté, il est difficile de se faire entendre, il ne vous reste plus que deux options alors, agir seul, malgré les dangers que cela implique ou accepter, pour peut-être mieux aller de l’avant. La réalisation de Tom McCarthy est sublime de justesse, il confronte la dureté de multiples univers, il pose un regard criant de vérité sur nos sociétés, sans cacher les difficultés, autant que les espoirs qui existent malgré tout. Visuellement, c’est tout en douceur, mais aussi en âpreté, celle d’existences détruites par la vie, des mauvais choix, des conséquences qui en découlent, de la pauvreté, c’est aussi lumineux, que sombre, un paradoxe que l’on retrouve constamment. En ce qui concerne le scénario, il est merveilleusement écrit, il prend son temps, mais à bon escient, sans que jamais l’on ne s’ennuie, parce que c’est une longueur utile, qui met en place avec délicatesse, les pièces d’un puzzle bouleversant. C’est une intrigue qui se révélera pleine d’émotions, dont le rythme prend en intensité au fil des minutes, qui laisse le temps aux relations de se tisser et à nous, de nous attacher considérablement, d’être touché par l’humanité qui en ressort. Quant au casting, là encore, le talent est au rendez-vous, Matt Damon y est extraordinaire, je suis bluffée par la performance de Camille Cottin, la jeune Lilou Siauvaud est d’une douceur frappante et Abigail Breslin est d’un naturel percutant.

En bref : Un drame d’une intensité remarquable, mêlé d’une véritable dose de thriller, une intrigue forte, prenante, qui prend son temps, mais qui offre de véritables phases de stress, une course à la vérité, qui n’aura peut-être pas les répercussions attendues, nous livrant un récit tout en nuances, qui ne va jamais dans la simplicité, qui allie douceur et noirceur, avec une justesse effarante !

9/10

14 réflexions au sujet de « Stillwater »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s