The Vigil

Réalisation : Keith Thomas

Casting : Dave Davis, Menashe Lustig, Malky Goldman, Lynn Cohen, Fred Melamed, Ronald Cohen, Nati Rabinowitz, Moshe Lobel…

Nationalité : Américain

Genre : Épouvante-horreur

Durée : 1h30

Date de sortie : 29 juillet 2020

Bande-annonce : https://youtu.be/_BzIAbqS2gQ

Synopsis

New York, Brooklyn. Après avoir quitté la communauté juive orthodoxe, Yakov, à court d’argent comme de foi, accepte à contrecœur d’assurer la veillée funèbre d’un membre décédé de ce groupe religieux. Avec la dépouille du défunt pour seule compagnie, il se retrouve bientôt confronté à des phénomènes de plus en plus inquiétants…

Mon avis

Un film d’horreur qui a le mérite d’être original !

Je n’avais pas pu le voir au cinéma, mais j’ai pu enfin me rattraper et ce fut, pour le moins, intéressant.

« Il veut ta souffrance. »

Si je parle d’originalité, c’est essentiellement pour son univers, ayant pour cadre principal, la religion juive et si c’est quelque peu déroutant dans un premier temps, du moins, pour ceux qui ne la pratiquent pas, c’est finalement assez intéressant. Effectivement, c’est un sujet très présent, même si ce n’est pas une thèse non plus, on nous explique certains principes, certaines coutumes, mais aussi quelques mythes et légendes, qui auront une véritable importance pour la suite des événements. On pouvait avoir peur que ce soit plombant, ou redondant et même si je ne suis pas forcément croyante en soi, ce ne fut pas le cas, c’était à mon sens, une découverte assez fascinante, qui ne m’a à aucun moment ennuyée. Au-delà de ça, nous sommes dans un film d’horreur classique, qui utilise des ficelles déjà vues, l’angoisse est bien présente, mais il manque de rythme, pour que l’on soit pleinement immergés, pour que la peur nous prenne dans ses griffes et c’est dommage. La réalisation de Keith Thomas n’est pas mauvaise en soi, j’ai aimé l’ambiance qu’il a su instaurer, cette noirceur omniprésente, qui fait toute la force de son univers, il a su utiliser des éléments percutants, pour nous imprégner pleinement de cette obscurité. Il y a peu d’effets spéciaux, bien que je n’en sois pas une adepte à tout prix, je dois dire que ça manque un peu, notamment pour amplifier une peur qui se fait trop discrète et qui nous éloigne du frisson tant recherché. En ce qui concerne le scénario, bien que les ficelles soient classiques, peu surprenantes, l’intrigue n’est pas dénuée d’intérêt, bien au contraire et elle a su nous livrer des messages tout en profondeur. Effectivement, rapidement, le récit prend une tournure nettement plus humaine, plus émouvante, nous brossant un portrait de la culpabilité et des dégâts qu’elle peut faire au fil des années, des traumatismes qu’elle laisse, qui vous rongent toujours plus. Quant au casting, il est tout à fait au rendez-vous, Dave Davis est tout simplement parfait et j’ai beaucoup aimé le rôle de Lynn Cohen.

En bref : Un film d’horreur qui a pour originalité majeure, son univers, il sort de l’ordinaire, pour nous immerger dans un environnement intéressant, qui nous offre un cadre assez riche en découvertes, bien que le déroulement soit assez classique du genre, manquant un peu de rythme, sa finalité est extrêmement surprenante, pour nous faire partager un dénouement fort d’enseignements !

6/10

8 réflexions au sujet de « The Vigil »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s