Cry Macho

Réalisation : Clint Eastwood

Casting : Clint Eastwood, Dwight Yoakam, Daniel V. Graulau, Eduardo Minett, Natalia Traven, Horacio Garcia Rojas, Fernanda Urrejola, Ana Rey…

Nationalité : Américain

Genre : Drame, western

Durée : 1h44

Date de sortie : 10 novembre 2021

Bande-annonce : https://youtu.be/byuUdiMNBrQ

Synopsis

Mike, star déchue du rodéo, se voit confier une mission a priori impossible : se rendre au Mexique pour y trouver un adolescent turbulent et l’amener jusqu’au Texas. Il lui faudra pour cela affronter la pègre mexicaine, la police et son propre passé.

Mon avis

Un film imparfait mais plein de tendresse !

Je ne pouvais évidemment pas passer à côté de celui-ci, je ne rate jamais un Clint Eastwood et même si ce n’est pas son meilleur film, je l’ai beaucoup apprécié.

« Regardes où tu vas et vas où tu regardes. »

Nous sommes d’accord, il est très loin d’être parfait, il n’est surtout pas exempt de défauts, pour autant, tout n’est clairement pas à jeter, bien au contraire, il se dégage de ce métrage de nombreuses jolies valeurs. Il est avant tout d’une nostalgie extraordinaire, on le sent dès les premières minutes, il sonne un peu comme un retour en arrière, comme le flash-back de toute une vie, de ses erreurs, à ses réussites, des actes manqués et des souffrances. C’est à travers un road-trip que se fera ce parcours presque initiatique, un road-trip au goût de western également, qui ressemble là aussi à un clin d’œil, qui traverse des pleines arides et des villages fantômes ou presque. Mais c’est également l’histoire de rencontres, celle improbable de nos deux héros dans un premier temps, mais aussi de ces destins providentiels, qui vont se croiser, pour s’entraider et parfois même, guérir mutuellement de ses blessures. En ce qui concerne la réalisation de Clint Eastwood, c’est du Clint Eastwood, un grand homme, aux multiples talents, même si cette fois, on peut ressentir une certaine fatigue, il est toujours agréable de le retrouver au fil des années et cette fois ne fait pas exception à la règle. On notera surtout la beauté de certains plans, des paysages, un côté sauvage, que l’on peut retrouver à de nombreuses reprises, notamment dans le milieu des chevaux, qui nous rappellera sa grande époque des westerns. Quant au scénario, oui, ce n’est pas là où il brillera, oui, il n’est pas forcément très complexe, très recherché, voire peut-être absent, mais on lui pardonne tout et surtout, l’essentiel se trouve dans le fond, dans tout ce qu’il aborde avec subtilité. Effectivement, à mon sens, le vrai point fort, c’est cette histoire, qui résonne tel un passage de flambeau, comme un adieu même, la dernière ballade, le dernier rodéo, c’est fort d’une véritable mélancolie, qui vous serre la gorge inévitablement. Alors oui, c’est peut-être facile, sans grands enjeux, mais finalement, c’est un récit plein de tendresse, le rachat d’un homme et de ses fautes, un homme qui a beaucoup perdu et qui retrouve avec ce jeune, ainsi que les rencontres qu’il fera, un peu de ce que la vie lui a pris si violemment. Nous sommes d’accord, la complexité n’est pas au rendez-vous, mais la sensibilité et les émotions, elles le sont, pour nous livrer une belle leçon de vie, tout en finesse, qui saura nous toucher en plein cœur. Quant au casting, il est tout à fait à la hauteur, Clint Eastwood est toujours aussi incroyable, Eduardo Minett est très touchant et j’ai eu un vrai coup de cœur pour le rôle de Natalia Traven.

En bref : Un film qui n’est effectivement pas parfait, qui manque de réels enjeux, d’un scénario peut-être plus poussé, plus construit, mais qui nous offre finalement un parcours presque initiatique, un road-trip plein de tendresse, d’émotions, qui ne pourra laisser indifférent personne, pour les valeurs qu’il partage et pour la beauté des relations mises en scène !

7/10

14 réflexions au sujet de « Cry Macho »

  1. Parfois les émotions et la sensibilité véhiculées par une œuvre se passent de complexité, ce qui semble être le cas avec ce film que j’aimerais bien voir, d’autant que cela fait des lustres que je n’ai rien vu de Clint Eastwood. Un homme qui a un talent certain pour toucher les spectateurs.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s