Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City

Réalisation : Johannes Roberts

Casting : Kaya Scodelario, Hannah John-Kamen, Robbie Amell, Tom Hopper, Avan Jogia, Donal Logue, Neal McDonough, Stephannie Hawkins…

Nationalité : Allemand, canadien

Genre : Épouvante-horreur, action

Durée : 1h47

Date de sortie : 24 novembre 2021

Bande-annonce : https://youtu.be/zE__yt-thQM

Synopsis

Autrefois le siège en plein essor du géant pharmaceutique Umbrella Corporation, Raccoon City est aujourd’hui une ville à l’agonie. L’exode de la société a laissé la ville en friche…Et un grand mal se prépare sous la surface. Lorsque celui-ci se déchaîne, les habitants de la ville sont à jamais…Changés…Et un petit groupe de survivants doit travailler ensemble pour découvrir la vérité sur Umbrella et survivre à la nuit.

Mon avis

Un film très imparfait mais regardable !

C’était une grande attente de mon côté, peut-être trop d’ailleurs et c’est sûrement pour ça que je ne suis pas si emballée par le résultat.

« Chaque histoire a un début. Découvrez l’origine du mal. »

Ne connaissant pas les jeux vidéos, je ne peux juger de cette nouvelle adaptation et si j’avais vraiment apprécié les premiers opus de la saga précédente, j’admets bien volontiers que c’est clairement partie en cacahuètes vers la fin. Alors, il est vrai que nos attentes sur ce reboot étaient grandes, d’autant plus pour les fans du jeu et s’il y a de bons éléments, il y en a aussi de beaucoup moins bon, rendant l’ensemble pour le moins inégal, voire quelque peu décevant. Pour autant, c’est un film de zombies qui reste réussi, si l’on s’attarde exclusivement sur le genre, on ne va pas se mentir, ça reste agréable, on passe un plutôt bon moment, mais l’on était en droit de s’attendre à plus et de prétendre à beaucoup mieux. L’univers est à mon sens ce qui ressort le plus, particulièrement sombre, on retrouve tous les éléments les plus connus de la saga, de nombreux clins d’œil seront présents, mais là encore, c’est peut-être trop, au risque de se perdre complètement et de faire trop brouillon. La réalisation de Johannes Roberts n’est pas mauvaise en soi, elle fait le job, mais elle n’est pas à la hauteur non plus, à bien des niveaux, des erreurs sont commises et nous laissent clairement un sentiment d’inachevé, pour le moins dommageable. Les effets spéciaux tout d’abord, si dans l’ensemble ils sont plus que corrects, pour quelques-uns, la qualité laissent véritablement à désirer, rendant certaines scènes presque grotesques, tombant dans les pires clichés qui soit. Qui plus est, les vues à la première personne, rendant hommage au jeu vidéo sont intéressantes, néanmoins, elles sont mal utilisées, à tel point que certains passages en deviennent quasiment illisibles et en viennent à nous gêner durant les phases d’action. En ce qui concerne le scénario, là encore, il n’est pas à la hauteur, bien qu’il soit extrêmement prometteur dans ses débuts, il se perd en une multitude de directions, comme si on avait voulu aborder plusieurs intrigues en même temps, pour finalement tout mélanger et devenir simplement indigeste. Résultats, de nombreuses questions sont posées et quasiment aucune ne trouvent de réponses, c’est presque le vide intersidéral, tant on ne sait rien et pourtant, le potentiel était là, il manquait juste un cruel approfondissement. Malheureusement, on reste en surface, on ne s’attache à personne, pire que ça, les personnages en deviennent terriblement clichés, ils sont presque hors contexte parfois, maniant un humour qui ne trouve jamais sa place et qui tombe comme un cheveu sur la soupe à de nombreuses reprises. Quand au casting, il n’est pas parfait, loin de là, Kaya Scodelario est sûrement celle qui sauve le film, Robbie Amell n’est pas mauvais, même si légèrement caricatural, j’ai beaucoup aimé le rôle de Neal McDonough, Tom Hopper n’est clairement pas le plus crédible et il en est de même pour Avan Jogia.

En bref : Un film de zombies qui reste regardable pour ce qu’il est, mais dont on était en droit d’attendre plus, beaucoup plus, un reboot qui avait de très bonnes idées, qui se révélait prometteur, mais qui s’écroule tout simplement, trop de pistes suivies, des effets spéciaux qui laissent à désirer, rendant l’ensemble très inégal, creux et sans grande saveur !

6/10

4 réflexions au sujet de « Resident Evil : Bienvenue à Raccoon City »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s