Wendy

Réalisation : Benh Zeitlin

Casting : Devin France, Yashua Mack, Gage Naquin, Gavin Naquin, Ahmad Cage, Krzysztof Meyn, Romyri Ross, Lowell Landes…

Nationalité : Américain

Genre : Fantastique, drame

Durée : 1h52

Date de sortie : 23 juin 2021

Bande-annonce : https://youtu.be/HHzEjhlIt6U

Synopsis

Elevée par sa mère célibataire, Wendy s’étiole dans un quotidien dénué de magie. Un soir, la fillette part à l’aventure en sautant dans un train en marche avec ses deux petits frères, les jumeaux James et Douglas. Au terme du voyage, ils débarquent sur une île mystérieuse, où les enfants ne semblent pas vieillir et où règne un garçon rebelle, nommé Peter Pan.

Mon avis

Un film délicieusement onirique !

J’étais très curieuse de découvrir ce métrage et je dois dire que j’ai passé un très beau moment en sa compagnie.

« Il ne faut pas perdre espoir, c’est ce qui nous fait vieillir. »

Nous allons plonger à corps perdu dans cette nouvelle adaptation du conte « Peter Pan », mais bien loin de la version Disney ou même de toutes celles qui existent déjà, c’est traité avec beaucoup plus de subtilité et une profondeur tout autre, presque plus réaliste même. C’est justement cette frontière entre vie réelle et imaginaire qui fait toute la force de ce film, cette ligne très mince qui va se confondre peu à peu, qui va s’effacer de façon tangible, jusqu’à ce que l’on ne reconnaisse plus vraiment ce qui est vrai ou non. Un moyen de s’échapper d’une vie monotone, d’un destin tout tracé dont on ne veut pas lorsque l’on est enfant, parce que l’on rêve de beaucoup plus, parce que l’on ne veut pas reproduire les mêmes schémas et suivre ce que tout le monde croit bon de nous dicter. Alors, on se perd dans son imagination, on s’invente des histoires et le jour où elles se présentent sur le pas de notre porte, on saute sur l’occasion, on plonge dans les aventures qu’elles nous promettent, sans regarder en arrière. La réalisation de Benh Zeitlin est à mes yeux, absolument sublime, les couleurs utilisées, la lumière, donnent à l’ambiance une véritable connotation onirique, on se sent enveloppé dans une atmosphère extraordinaire. Les effets spéciaux présents avec parcimonie, participent également à cette douceur ambiante, mais ne vous y trompez pas, l’univers n’est pourtant pas exempt de noirceur, bien au contraire. En ce qui concerne le scénario, il prend le parti de poser les éléments, de prendre son temps, pour mettre en place toute la gravité de cette histoire, toute sa force aussi et de nous exposer avec efficacité, l’importance des sujets traités. Au travers des aventures de cette fratrie, c’est le refus de vieillir qui est omniprésent, mais plus que ça même, celui de toujours rêver, de ne jamais abandonner cette part d’enfance, cette innocence, de ne jamais accepter ce que la vie nous impose, mais plutôt d’en faire ce que l’on désire. Mais l’insouciance, ne signifie pas que l’on ne prend rien au sérieux, bien au contraire, de ce fait, l’environnement tient une place primordiale ici, sa sauvegarde fait partie intégrante de cet univers et de sa magie. Néanmoins, le rêve ne peut pas toujours durer, lorsque la tragédie survient, grandir devient inéluctable, on comprend que la réalité n’est pas toujours rose, mais qu’elle n’est pas un frein, que devenir adulte promet également son lot d’aventures, différentes certes, mais non moins passionnantes. Quant au casting, il est incroyable, majoritairement composé d’enfants, ils y sont exceptionnels, notamment la jeune Devin France qui crève l’écran, mais aussi les frères Gage et Gavin Naquin, qui sont tout aussi touchants.

En bref : Une nouvelle adaptation qui prend un parti tout à fait différent, celui d’ancrer le conte dans une réalité bien présente, celle d’une vie pas toujours simple, qui donne un tout autre élan à l’imaginaire, le poussant toujours plus loin, jusqu’à ce que la différence entre les deux univers se fasse toujours plus mince, mais lorsque la réalité revient de toutes ses forces, il faut faire face et accepter qu’elle ne soit pas toujours magique !

7/10

11 réflexions au sujet de « Wendy »

  1. Les images que tu as choisies sentent le Neverland du Sud Sauvage. Je n’avais pas trop accroché à ce film, mais le parti-pris de mise en scène y était pour beaucoup. Je ne supporte pas les plans de caméra secoués, c’est physiologique et ça me gâche le film. Est-ce aussi le cas pour cette nouvelle adaptation ?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s