La Plateforme

Réalisation : Galder Gaztelu-Urrutia

Casting : Ivan Massagué, Zorion Eguileor, Antonia San Juan, Alexandra Masangkay, Emilio Buale, Algis Arlauskas, Miriam Martín, Mario Pardo…

Nationalité : Espagnol

Genre : Épouvante-horreur, science-fiction

Durée : 1h34

Date de sortie : 26 juin 2020

Bande-annonce : https://youtu.be/Q6kEozJ4nrw

Synopsis

Dans une prison-tour, une dalle transportant de la nourriture descend d’étage en étage, un système qui favorise les premiers servis et affame les derniers.

Mon avis

Un film aussi difficile que percutant !

J’ai longtemps hésité à le regarder, pour une question de limite tout à fait personnelle et si ça n’a pas été simple, ce fut une immense claque.

« Le changement ne se produit jamais spontanément. »

Je l’avoue, j’avais peur de me lancer dans ce film, pour ce qu’il allait aborder, pour certaines scènes que je n’avais pas envie de voir et effectivement, ça n’a pas toujours été une partie de plaisir, mais il en vaut clairement la peine. Bienvenue dans un univers futuriste pour le moins glauque, dans lequel une prison toute particulière à été construite, un trou immense sur plusieurs niveaux, dans lequel une plateforme de nourriture descend, alors évidemment, plus vous êtes dans les niveaux inférieurs, moins vous avez de chance de vous nourrir. Alors très vite, on comprend où tout ce système mène, vers quelles extrémités les hommes, mais aussi les femmes seront contraints d’aller et je ne le vous cache pas, ce sera bien pire que ce que nous pourrions imaginer. À travers ce concept ô combien percutant, c’est la vision de notre société qui est mise en avant, de notre égoïsme, de la cruauté de l’humanité, de tous nos défauts, qui seront mis en exergue ici, poussant la réflexion de la plus horrible des manières, pour qu’elle puisse marquer nos esprits. La réalisation de Galder Gaztelu-Urrutia est tout simplement sublime dans sa laideur, saisissante, elle nous prendra dans ses griffes, nous immergeant dans ce monde de désespoir avec une force incroyable. Visuellement, il n’est clairement pas à mettre entre toutes les mains, âmes sensibles s’abstenir, les scènes sont équivoques, brutales, insoutenables parfois, je ne dirai pas le contraire, mais elles servent le contexte avec toute leur puissance. En ce qui concerne le scénario, il est ultra prenant, une idée simple en apparence, mais qui saura se montrer bien plus complexe, elle ne sera peut-être pas à la portée de tous et il vous faudra une certaine sensibilité, pour en comprendre toutes les nuances. Parce que oui, ce récit fait partie de ceux qui ne sont pas parfaitement lisibles, il nous faudra se faire notre propre opinion, appréhender par nous-mêmes le message qui nous est livré et pour peu que l’on s’en donne les moyens, la finalité n’en sera que plus percutante. Quant au casting, il est extraordinaire, Ivan Massagué tient ce rôle principal avec brio, mais on peut aussi noter la performance d’Alexandra Masangkay que j’ai beaucoup aimé et celle d’Emilio Buale tout aussi frappante.

En bref : Un film qui mêle la science-fiction avec l’horreur brillamment, nous immergeant dans un univers pour le moins terrifiant, justement par le réalisme de la société qu’il met en avant, celle d’une humanité égoïste, qui fait passer ses besoins avant les autres, alors qu’il suffirait de partager un peu plus, pour sauver beaucoup, une réflexion brutale dans sa vision, mais particulièrement percutante !

8/10

4 réflexions au sujet de « La Plateforme »

  1. Pour le coup je suis mitigée, d’un côté le film m’intrigue, de l’autre il a l’air angoissant… à l’occasion peut être je le regarderai, mais je vais pas me précipiter pour le regarder 🙄

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s