Le Samaritain

Réalisation : Julius Avery

Casting : Sylvester Stallone, Javon Walton, Pilou Asbæk, Dascha Polanco, Sophia Tatum, Moises Arias, Martin Starr, Jared Odrick…

Nationalité : Américain

Genre : Action

Durée : 1h42

Date de sortie : 26 août 2022

Bande-annonce : https://youtu.be/vMqqSVFgTSg

Synopsis

Âgé de 13 ans, Sam Cleary suspecte que son mystérieux et solitaire voisin, Mr. Smith, soit en réalité une légende qui se cache au grand jour. Il y a 25 ans, le superpuissant justicier de Granite City, Le Samaritain, a été déclaré mort dans un entrepôt, après un combat tragique avec son rival, Nemesis. La plupart des gens pensent que Le Samaritain a péri dans les flammes, mais certains habitants, comme Sam, ont bon espoir qu’il soit encore en vie. Alors que la ville est au bord du chaos et que les crimes se multiplient, Sam se donne pour mission de persuader son voisin de sortir de sa cachette et de sauver la ville de la ruine.

Mon avis

Un film d’action plutôt sympathique !

C’est une sortie Amazon Prime qui me faisait de l’œil et que j’ai pris beaucoup de plaisir à voir.

« Le bon et le mauvais vivent dans le cœur de chacun. »

Lorsque l’on parle de super-héros, il est difficile de sortir son épingle du jeu, notamment avec les énormes franchises qui prennent toute la place, il est compliqué d’aborder ce sujet déjà particulièrement à la mode, mais quelques-uns s’y essaient, avec plus ou moins de succès. Celui-ci a le mérite de mettre en avant une vision assez originale des héros, mais aussi de son antagoniste, le méchant, jusque là, rien de très nouveau me direz-vous et si dans les faits, c’est effectivement plutôt classique, quelques surprises sauront rendre les choses plus agréables. C’est avant tout un récit de rédemption, de quête de justice, dans un monde où la violence est omniprésente, parce que la vie est de plus en plus difficile, que la pauvreté touche de plus en plus de monde, chacun fait comme il peut pour survivre et parfois, les choix ne sont pas les plus judicieux. Mais dans ces temps obscurs, on nous montre aussi que nous pouvons tous être le héros de l’histoire, en choisissant de prendre le bon chemin, en protégeant ceux qui doivent l’être et en aidant comme on peut, il suffit de ne pas fermer les yeux, de ne pas détourner le regard, pour simplement agir. La réalisation de Julius Avery n’est pas mauvaise, il n’a clairement pas le budget d’un gros blockbuster, mais il a eu le mérite de rendre un travail plus que correct et j’ai notamment beaucoup apprécié l’identité qu’il a su insuffler à son univers. Visuellement, les effets spéciaux sont relativement de qualité, ils sont peu utilisés, mais ils le sont intelligemment, les combats sont quant à eux plus qu’agréables, sûrement le point le plus fort d’ailleurs. En ce qui concerne le scénario, on va être clair, ce n’est pas là qu’il brillera, rien de bien compliqué, c’est assez simple et prévisible, ce n’est sûrement pas pour son écriture qu’il sortira du lot, même si ça reste tout à fait efficace. L’intrigue est certes, assez simple, mais on se prend au jeu, on suit ce récit qui saura même se montrer émouvant dans la relation qu’il met en avant, on peut simplement regretter le manque de surprise quant au dénouement, puisqu’on le devine malheureusement, assez aisément. Quant au casting, il est relativement au rendez-vous, Sylvester Stallone est évidemment la valeur sûre, mais j’ai aussi beaucoup apprécié le rôle du jeune Javon Walton et celui de Pilou Asbæk également.

En bref : Un film de super-héros qui parvient à sortir du lot, même s’il reste classique dans ses représentations, il saura nous offrir une petite touche d’originalité malgré tout, c’est un divertissement efficace, plutôt honorable, même s’il ne brille pas par son intelligence scénaristique, on prend plaisir au spectacle qu’il nous livre !

6/10

4 réflexions au sujet de « Le Samaritain »

  1. Pour ma part, « Samaritan » est un film fantastique et d’action sympathique disposant d’une histoire originale mais sombre, d’une intrigue simple et d’un développement dépouillé. Le rythme est cohérent, le récit est fluide et la narration fait appel à quelques flashbacks. La photographie est dépouillée, sans fioritures avec quelques faiblesses au niveau des effets spéciaux, la bande musicale est sobre et le montage rationnel. La distribution offre des prestations mitigées avec un Sylvester Stallone dans un rôle en adéquation avec son âge réel, un jeune Javon Walton brillant et une ribambelle d’antagonistes sans saveur, sans charisme, d’une insipidité troublante. L’ensemble est divertissant, mais sans réelle dimension épique.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s