The Highwaymen

Réalisation : John Lee Hancock

Casting : Kevin Costner, Woody Harrelson, Kathy Bates, John Carroll Lynch, Kim Dickens, Thomas Mann, William Sadler, W. Earl Brown…

Nationalité : Américain

Genre : Thriller, drame

Durée : 2h11

Date de sortie : 10 avril 2020

Bande-annonce : https://youtu.be/R2-TGVH_OCQ

Synopsis

La traque de Bonnie Parker et Clyde Barrow par les deux enquêteurs légendaires Frank Hamer et Maney Gault. Devant l’impuissance des techniques d’enquête de l’époque et du FBI, les deux Texas Rangers sortent de leur retraite et s’en remettent à leur instinct et leurs méthodes traditionnelles pour arrêter les criminels les plus recherchés d’Amérique. Si les hors-la-loi ont fait les gros titres, les hommes de loi sont entrés dans l’Histoire.

Mon avis

Un film aussi passionnant que réaliste !

Bien longtemps qu’il était sur ma watch-list Netflix et je dois dire que j’ai passé un excellent moment en sa compagnie.

« Les gens ne savent pas toujours qui ils sont, jusqu’à ce qu’il soit trop tard. »

On connaît tous plus ou moins, le nom des célèbres Bonnie et Clyde, dans l’imaginaire collectif, c’est un couple de petits voyous, que l’on a quasiment glorifié, simplement au nom de leur histoire d’amour, très romancée donc, mais finalement, on connaît très peu la réalité. Et je dois dire qu’il est peut-être temps de remettre les choses dans leur contexte, loin d’être des héros ou autres Robins des Bois des temps modernes, ils étaient tout bonnement des meurtriers de sang-froid, sans aucun scrupule, ni morale. Moi-même, je ne connaissais pas la réalité qui se cache derrière tout le folklore qui perdure encore aujourd’hui et j’ai été particulièrement surprise par ce dont nous serons témoins, par les actes commis, tout à fait effroyables, dans un but bien souvent totalement dérisoire. Pire encore, que ce road-trip meurtrier, c’est l’image, le fanatisme que ce couple a pu engendrer, une population toute acquise à leur cause, qui fermait les yeux sur les horreurs, ils étaient littéralement traités comme des stars et ce, jusqu’à leur mort, les personnes se disputant presque leurs dépouilles. La réalisation de John Lee Hancock est d’une sobriété assez sublime, j’ai beaucoup aimé l’ambiance qu’il met en place, dans des tons quasiment monochromes, il met en lumière la vérité d’une époque, dans tout ce qu’elle a de plus difficile. Visuellement, c’est à mon sens, un petit bijou, une photographie épurée, mais qui en fait toute la force, peu d’effets spéciaux, mais ils ne sont pas nécessaires, pour montrer la vérité et la dureté de cet univers. En ce qui concerne le scénario, il est parfaitement écrit, certains pourront peut-être lui reprocher quelques longueurs, pour autant, le rythme me semble essentiel à la mise en place du récit, à la compréhension d’une époque, de ses tenants et aboutissants. On se laisse totalement prendre au jeu de ce road-trip meurtrier, de cette course contre la montre avec les autorités, celles qui mettront tout en œuvre pour arrêter un véritable carnage, envers et contre tous, notamment une opinion publique qui fait tout pour leur mettre des bâtons dans les roues. Quant au casting, il est tout simplement parfait, le duo Kevin Costner/Woody Harrelson est absolument magistral, montrant un talent et une alchimie extraordinaires.

En bref : Un film qui remet clairement la vérité à la lumière du jour, qui nous montre le vrai visage de ce couple mythique, bien loin de tout le folklore qui les entoure, on comprend aisément les monstres qu’ils ont pu être et on suit leur parcours sanglant, dans toutes leurs horreurs, ainsi que l’aberration qui entoure leur image auprès de la population !

8/10

8 réflexions au sujet de « The Highwaymen »

  1. Outch, effectivement ça fait un petit moment qu’il trainait dans ta watch-list. Ma critique de ce métrage date d’avril 2019. Mais comme le dit l’adage, mieux vaut tard que jamais. Du coup, pour ma part, « The Highwaymen » est un honorable film historique qui permet de remettre en perspective l’image glamour de Bonnie & Clyde, en les présentant comme de vulgaires meurtriers. L’intrigue s’articule sur les investigations et la mise en place d’une souricière visant à les tuer. Le développement est plutôt lent afin de s’arrêter sur la psychologie des deux personnages principaux. Le récit est fluide et la narration est linéaire. La photographie et la bande originale sont sympathiques. La distribution offre de bonnes prestations avec un Kevin Costner rectiligne et un Woody Harrelson qui apporte une agréable dose d’humour. L’ensemble reste plaisant sans être mémorable.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s