Meurtres sans Ordonnance

Réalisation : Tobias Lindholm

Casting : Jessica Chastain, Eddie Redmayne, Kim Dickens, Noah Emmerich, Maurice Irvin, Malik Yoba, Ajay Naidu, Nnamdi Asomugha…

Nationalité : Américain

Genre : Thriller, drame

Durée : 2h01

Date de sortie : 26 octobre 2022

Bande-annonce : https://youtu.be/t33HxkoVRJA

Synopsis

Amy, infirmière attentionnée et mère célibataire souffre d’un grave problème cardiaque et se retrouve poussée à bout par des gardes nocturnes éreintantes dans l’unité des soins intensifs où elle travaille. Par chance, elle finit par trouver de l’aide auprès d’un nouveau collègue prévenant et empathique, Charlie. Cependant, quand une série mystérieuse de décès de patients déclenche une enquête qui désigne Charlie comme suspect principal, Amy est obligée de risquer sa vie et la sécurité de ses enfants pour découvrir la vérité.

Mon avis

Un thriller difficile et très réaliste !

J’ai immédiatement voulu le voir et je dois dire que ce fut un film coup de poing, mais passionnant.

« Parce que personne ne m’a arrêté. »

Les anges de la mort, ce sont ces hommes ou femmes du milieu médical, qui tuent leurs patients, pensant peut-être les soulager, mais le résultat c’est que ce sont simplement des meurtriers, on ne parle pas d’euthanasie ici, puisqu’aucun consentement n’a été demandé avant bien sûr. C’est l’un des cas les plus connus qui sera évoqué ici, une histoire vraie donc, terrifiante par le nombre potentiel de victimes, puisque le coupable n’en a avoué qu’une partie, mais aussi effrayante lorsque nous tombons dans les rouages de l’administration médicale. Parce que le pire ici, ne sont même pas les actes commis, non, le pire se trouve dans la manière dont les hôpitaux ont réagi lorsqu’ils ont eu des doutes, lorsque les soupçons ont commencé à arriver et les coïncidences, à devenir des preuves irréfutables. En cela, c’est tout simplement abominable, ils sont tout aussi coupables, peut-être même plus, parce qu’ils auraient pu l’arrêter bien plus tôt, mais qu’ils ont préféré se couvrir, fermer les yeux et tout faire pour que personne ne voit la vérité, avant qu’il ne soit trop tard. La réalisation de Tobias Lindholm est incisive, elle résonne de vérités, à travers la froideur d’un environnement aseptisé, les couleurs utilisées donnent le ton et nous immergent dans la difficulté de son milieu. Visuellement, c’est tout en sobriété, d’une efficacité chirurgicale, rien n’est en trop, on a misé sur le réalisme, sans nous cacher les aspects les plus difficiles, mais c’est ce qui en fait toute la force. En ce qui concerne le scénario, il est parfaitement écrit, peut-être un peu long pour certains, c’est un rythme qui me semble pourtant nécessaire à la mise en place des évènements, qui participe grandement à ce que l’on en comprenne les tenants et aboutissants. À travers ce drame, on met également en lumière le travail parfois ingrat des infirmières, ainsi que des infirmiers, des efforts physiques que leur métier demande, mais aussi des conditions dans lesquelles ils exercent, qui sont pour le moins insupportables généralement. Quant au casting, c’est une petite merveille, essentiellement pour son duo Jessica Chastain/Eddie Redmayne qui est extraordinaire de talents et d’alchimie.

En bref : Un thriller d’un réalisme saisissant, qui traite d’un fait divers effroyable, effrayant dans tout ce qu’il implique, nous nous rendrons vite compte que les coupables sont multiples et que tous ont finalement participé au nombre terrifiant de ces victimes, un engrenage dont il sera difficile d’être témoins, mais dont le courage d’une seule, nous rendra tous admiratifs !

8/10

6 réflexions au sujet de « Meurtres sans Ordonnance »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s