La Petite Nemo et le Monde des Rêves

Réalisation : Francis Lawrence

Casting : Jason Momoa, Marlow Barkley, Chris O’Dowd, Kyle Chandler, India De Beaufort, Humberly González, Weruche Opia, Tonya Cornelisse…

Nationalité : Américain

Genre : Fantastique

Durée : 1h57

Date de sortie : 18 novembre 2022

Bande-annonce : https://youtu.be/vb8pPT8Uc88

Synopsis

Accompagnée d’un hors-la-loi extravagant, une jeune orpheline intrépide voyage dans le monde des rêves pour trouver une perle qui exaucera son vœu le plus cher.

Mon avis

Un film extrêmement touchant !

C’est une sortie Netflix qui me faisait évidemment très envie et s’il n’est pas parfait, j’ai passé un beau moment en sa compagnie.

« Le monde réel est plus grand que tu ne le penses. »

Le monde des rêves, celui où tout est permis, les plus folles aventures, mais aussi les cauchemars les plus terrifiants, un monde où l’on peut retrouver ceux que l’on a perdu pour toujours dans la vraie vie, mais cela ne dure qu’un temps et la réalité vient bien vite vous rattraper. Un environnement onirique extrêmement bien travaillé, qui a ses codes, ses règles également, qui permet toutes les extravagances, exubérant par sa richesse, par les vies multiples qui y sont représentées, il est également dicté par ses lois et par les légendes qui le parcourt. Des légendes qui peuvent représenter un dernier espoir, une issue de secours face au pire drame que l’on puisse vivre, mais peut-être aussi un mensonge, pour se voiler la face, pour ne pas accepter ce deuil impossible, pour ne pas dire adieu et fuir la douleur autant que possible. Alors oui, c’est évidemment un film familial, à hauteur d’enfant, mais il existe une double lecture formidable, qui permet d’aborder des sujets forts, difficiles, qui seront peut-être plus compréhensibles pour les adultes, mais auxquels les plus jeunes ne pourront être insensibles également. J’ai particulièrement aimé la réalisation de Francis Lawrence, tout en couleurs, en énergie, elle recèle d’une folie douce extrêmement savoureuse, ça fourmille de vie, de joies et c’est un véritable spectacle pour les yeux. Visuellement très agréable, on peut noter de très jolis effets spéciaux, bien utilisés, ils sont mis en place à bon escient, mais c’est essentiellement pour sa loufoquerie qu’on prend tant de plaisir à y être immergé, c’est délicieusement fou et joliment fouillis. En ce qui concerne le scénario, ce n’est peut-être pas le plus complexe, le plus travaillé qui soit, pour autant, c’est un beau récit que nous allons découvrir, touchant par l’universalité de ses sujets et par la force des messages qu’il passe avec efficacité. C’est une aventure extraordinaire dont nous allons être les protagonistes, même si on devine son déroulement, on sera pris par les sentiments, par l’humanité qui s’en dégage, par la douleur de ce deuil impossible et surtout, par l’espoir qui en ressort, parce que tout n’est pas fini, que la vie continue malgré tout. Quant au casting, il est tout à fait crédible, Jason Momoa était absolument parfait pour ce rôle, je suis bluffée par la performance de la jeune Marlow Barkley et celui de Chris O’Dowd m’a particulièrement touché.

En bref : Un film familial, destiné à un jeune public de prime abord, mais qui saura aborder des sujets forts, difficiles, en deuxième lecture, ajoutant une profondeur non négligeable au récit, pour nous livrer une aventure, certes, tout à fait décalée, mais pleine d’émotions et d’un réalisme bouleversant, quant aux messages livrés !

7/10

5 réflexions au sujet de « La Petite Nemo et le Monde des Rêves »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s