Cuban Network

Réalisation : Olivier Assayas

Casting : Penélope Cruz, Édgar Ramírez, Gael García Bernal, Wagner Moura, Ana de Armas, Leonardo Sbaraglia, Nolan Guerra Fernandez, Osdeymi Pastrana Miranda…

Nationalité : Français, espagnol, brésilien, belge

Genre : Espionnage, thriller

Durée : 2h07

Date de sortie : 29 janvier 2020

Bande-annonce : https://youtu.be/And0DP0dIpc

Synopsis

Début 90. Un groupe de Cubains installés à Miami met en place un réseau d’espionnage. Leur mission : infiltrer les groupuscules anti-castristes responsables d’attentats sur l’île.

Mon avis

Un film prenant et extrêmement intéressant !

La bande-annonce m’avait beaucoup plu, mais je ne m’attendais pas à cette très agréable surprise.

« Où finit la lutte pour un Cuba libre et où commence le terrorisme ? »

Pour tout vous dire, je ne connaissais pas cette histoire vraie, pourtant, elle avait un véritable potentiel cinématographique et je suis même assez étonnée qu’elle n’ait pas été adaptée avant. Bien sûr, nous sommes tous au fait du conflit qui règne depuis tant d’années entre les États-Unis et Cuba, de l’embargo extrêmement strict qui a privé cette île de bien des façons, plongeant sa population dans une certaine précarité. Mais pour ma part, je ne savais pas que ça avait été aussi loin, que les habitants avaient autant souffert, jusqu’à presque reculer dans le temps, plus d’accès à l’électricité et même être rationné drastiquement en matière de nourriture. La vie était très dure et à partir de là, on peut comprendre certains choix qui en découlent, même si tout ne peut pas être cautionné et notamment la violence. Il est délicat d’être d’un côté ou de l’autre dans ce film, bien sûr, on ne peut pas être d’accord avec le gouvernement castriste, mais on peut comprendre ce désir de certains, de protéger leur pays. Parce que, au-delà de faire ça par patriotisme, même si c’est le cas de quelques-uns, pour d’autres, tout est basé sur un véritable sentiment de défense, envers leur famille et la population en règle générale. L’espionnage n’était effectivement peut-être pas la meilleure solution, mais notons qu’ils n’ont jamais fait preuve de violence, contrairement aux terroristes qu’ils surveillaient justement. Et c’est justement là tout le paradoxe de ce film, voir le traitement de ces hommes par le gouvernement américain, qui n’a lui-même pas grand-chose à envier en matière d’espionnage d’ailleurs. J’ai beaucoup aimé la réalisation d’Olivier Assayas, qui a eu l’excellente idée d’adapter cette histoire déjà et qui l’a fait avec un véritable talent, un sens artistique qui correspond à merveille au genre. Visuellement, c’est une réussite totale, c’est extrêmement rythmé, pas forcément très riche en action, mais c’est une tension constante, on sent tout le danger derrière ces actes et c’est immédiatement prenant. Quant au scénario, là aussi, il est maîtrisé, très bien écrit, il parvient à nous montrer le cheminement assez complexe de ces hommes et femmes, pour vraiment nous pousser à appréhender leurs décisions. Alors finalement, on s’attache terriblement à ces personnages, à leur façon de lutter pour leur famille, bien plus que pour leur gouvernement, qui n’a que peu d’intérêt pour eux soit dit en passant. C’est une histoire plus humaine que ce à quoi l’on pouvait s’attendre, une histoire de principes et de valeurs, mais aussi de courage et d’amour, qui saura nous toucher. Mais c’est aussi un récit qui peut se révéler révoltant, qui a un sens de la justice parfois douteux et qui n’a finalement qu’un seul but, ce jeu politique que se livrent ces deux pays. Quant au casting, il est assez génial, notamment Édgar Ramírez qui est excellent, Penélope Cruz est tout aussi magistrale et toujours mon petit faible personnel pour Ana de Armas.

En bref : Un film qui avait un potentiel de base énorme et qui réussit son pari avec talent, qui nous fait partager le choix crucial d’hommes et de femmes, leurs sacrifices, à travers une aventure extrêmement intense !

14 réflexions au sujet de « Cuban Network »

  1. En cours, hier, on parlait justement d’un film sur Cuba. « Soy Cuba » de Kalatozov. C’est bien avant la période dont il est question dans Cuban Network mais il pourrait être intéressant de les visionner presque les uns à la suite des autres pour voir comment la situation à évoluer. Savoir qu’un film traite de la période des années 1990 me donne envie de regarde et Soy Cuba et celui-ci !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s