Blackwood : Le Pensionnat

Réalisation : Rodrigo Cortés

Casting : AnnaSophia Robb, Uma Thurman, Isabelle Fuhrman, Victoria Moroles, Kirsty Mitchell, Rosie Day, Rebecca Front, Noah Silver…

Nationalité : Américain, espagnol

Genre : Fantastique

Durée : 1h36

Date de sortie : 13 janvier 2019

Bande-annonce : https://youtu.be/PN19IiWwfS4

Synopsis

Kit, une adolescente difficile que sa mère n’arrive plus à gérer, est envoyée au mystérieux pensionnat Blackwood. Fraîchement arrivée, elle rencontre madame Duret, l’excentrique et fascinante directrice des lieux, ainsi que les rares étudiantes qui y vivent.

Mon avis

Un film à l’ambiance très immersive !

Il m’était totalement inconnu, mais lorsque j’ai lu le résumé, il m’a tout de suite intrigué et je suis heureuse de ma découverte.

« C’est comme si j’avais passé toute ma vie assise dans une boîte, que soudain quelqu’un soulevait le couvercle et que je pouvais enfin voir les étoiles. »

C’est avant tout un univers particulier, gothique, sombre, une véritable patte du cinéma espagnol, cette atmosphère pleine d’un mystère impalpable, sur lequel on ne peut pas mettre le doigt immédiatement, mais que l’on sent. Effectivement, on ne sait pas dans quoi l’on met les pieds et on le comprendra vraiment que tardivement, mais on saisit dès les premières minutes ce petit quelque chose d’étrange, qui nous fait frissonner. Un monde paranormal va nous ouvrir ses portes, timide au début, il s’affirmera au fil des minutes, jamais extravagant, très loin des clichés de l’horreur qui courent actuellement. On ne mise pas forcément sur le faire peur à tout prix, mais sur l’angoisse qui grimpe peu à peu, qui s’immisce peu à peu, plutôt que brusquement et c’est cette tension qui s’installe qui fera toute la différence. Là aussi, c’est tout à fait typique de ce côté hispanique, maîtriser et construire une ambiance incroyable, dans laquelle nous sommes intensément plongés, en cela, ils ont un talent rare et fort appréciable. Peut-être pas assez impressionnant pour certains, c’est une subtilité que j’admire, une poésie qui parvient même à nous toucher, presque lyrique à certains moments, c’est tout simplement saisissant de beauté. Alors évidemment, je suis sous le charme de la réalisation de Rodrigo Cortés, bien que majoritairement très sombre, il a su apporter une vraie authenticité visuelle, à travers quelques scènes d’une qualité exceptionnelle. Pas d’étalage d’effets spéciaux ici, ils sont utilisés avec parcimonie, sur quelques plans, pour leur donner l’importance qu’ils doivent avoir et parfois, l’aspect dramatique qui les accompagne, pour les rendre d’autant plus puissants. En  ce qui concerne le scénario, bien qu’il ne soit pas forcément complexe, il est pour le moins, très bien écrit et parvient à mettre en place une intrigue qui se tient et qui nous offre un récit plus que prenant. L’histoire se construit au fil des minutes, elle prend de plus en plus de corps, le mystère s’épaissit, devient toujours plus fascinant et on ne s’ennuie pas une seconde à tenter de percer les vérités qui nous sont cachées. Quant au casting, Uma Thurman est particulièrement crédible dans ce rôle et j’ai beaucoup aimé l’interprétation d’AnnaSophia Robb.

En bref : Un film à l’univers d’une réussite totale, une ambiance immédiatement prenante, qui parvient à nous immerger dans ses méandres et à nous faire partager une histoire finalement très touchante !

10 réflexions au sujet de « Blackwood : Le Pensionnat »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s