Relic

Réalisation : Natalie Erika James

Casting : Emily Mortimer, Robyn Nevin, Bella Heathcote, Jeremy Stanford, Chris Bunton, Christina O’Neill, Catherine Glavicic, Steve Rodgers…

Nationalité : Américain, australien

Genre : Épouvante-horreur, drame

Durée : 1h29

Date de sortie : 7 octobre 2020

Bande-annonce : https://youtu.be/T3eVtf_sbU8

Synopsis

Lorsqu’Edna, la matriarche et veuve de la famille, disparaît, sa fille Kay et sa petite-fille Sam se rendent dans leur maison familiale isolée pour la retrouver. Peu après le retour d’Edna, et alors que son comportement devient de plus en plus instable et troublant, les deux femmes commencent à sentir une présence insidieuse dans la maison.

Mon avis

Un film d’horreur profondément marquant !

Je l’attendais de pied ferme, j’y mettais beaucoup d’espoir et quel bonheur de voir que je ne fus pas déçue, bien au contraire.

« Elle disait que quelqu’un voulait entrer. »

Parlons peu, parlons bien, évidemment, ce sera très loin des clichés habituels du genre, bien sûr que beaucoup n’aimeront pas, trop métaphorique, trop abstrait peut-être. Et pourtant, c’est exactement ce vers quoi je tends depuis plusieurs années, un film original, qui se détache complètement du lot et qui parvient à aborder de véritables sujets. Ici, pas de personnages classiques, mais de ceux qui nous ressemblent, avec leurs blessures, leurs fêlures, leurs relations instables et leurs chemins de vie parfois chaotiques. Ici, on ne fait pas de l’horreur, pour simplement faire peur ou pour amuser la galerie, mais pour exposer une situation terrifiante, la fin de vie. Rien de très joyeux, je vous le concède, d’autant plus au vu de la façon dont c’est traité, avec une noirceur étudiée, qui elle, parvient à nous faire froid dans le dos. C’est la représentation personnifiée de la démence, de ce monstre qui prend réellement corps, qui vous change physiquement, autant que psychologiquement et qui atteint aussi votre entourage, de la plus vile des manières. J’ai tout particulièrement aimé la réalisation de Natalie Erika James, qui a fait un travail brillant, installant une ambiance saisissante et ô combien prenante. Parce que loin de chercher à vous faire sursauter à tout prix, l’ambiance est pour le moins angoissante, presque oppressante même, dans ce quasi huis clos. On sent immédiatement un malaise insidieux nous envahir, nous prendre à la gorge, nous mettant les nerfs à fleur de peau, pour toujours plus nous immerger dans les méandres de la folie. Notons que quelques scènes peuvent être impressionnantes, mais elles ont une réelle utilité, toujours pour mieux exposer les ravages extrêmes de cette fin de vie. En ce qui concerne le scénario, il est maîtrisé d’un bout à l’autre, faisant monter le stress au fur et à mesure, en même temps que la véracité des faits s’installe. À travers ces trois générations de femmes, ces relations pas toujours saines, les erreurs qu’elles ont pu faire, c’est un temps qui va les mettre à l’épreuve. Elles vont pardonner dans ces moments de terreur absolue, se rendre compte que personne ne devrait vivre seul et qu’il faut savoir accepter le pire de l’autre. Alors, plus qu’avoir peur, c’est une plongée percutante dans les dédales de la folie, dans cette maison qui vous enferme dans un esprit malade, mais qui vous fait aussi aussi réfléchir à vos propres liens familiaux, avec une force vertigineuse. Quant au casting, il est exceptionnel, Robyn Nevin y est effroyablement crédible, j’ai tout simplement adoré le rôle d’Emily Mortimer et Bella Heathcote est incroyablement émouvante.

En bref : Un film d’horreur qui sort totalement des sentiers battus, qui se sert des ficelles du genre pour sublimer son sujet et pour nous immerger dans un univers extrêmement prenant, difficile et sans concession !

8/10

14 réflexions au sujet de « Relic »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s